Pour une loi qui protège la Femme contre les diverses formes de violences en Mauritanie

0 a signé. Prochain objectif : 15 000 !


(Below the English version)

Kadiata Oumar Sow dite djiba âgée de 30 ans a été retrouvée, le 12 Avril 2020 morte assassinée et enterrée.
Elle est la enieme victime de violences meurtrières perpétrées contre les femmes en Mauritanie où les viols suivis de meurtres sont devenus monnaie courante, cela en toute impunité. Le CSVVDH demande que toute la lumière soit faite sur cette affaire et que justice soit rendue.
La situation est grave et demande l'action de tous car personne ne devrait être au dessus de la loi. 
A ce jour, la juridiction est floue et les sentences très aléatoirement appliquées, d’où la nécessité d’une loi. UNE LOI QUI PROTÈGE LA FEMME CONTRE LES DIVERSES FORMES DE VIOLENCES.
Le CSVVDH en Mauritanie demande une loi qui criminalise les viols des filles et femmes.
Aidez nous en signant cette pétition, pour une loi qui nous protège.

Mme SY Lalla Aicha, présidente du CSVVDH.

CSVVDH: Comité de Solidarité avec les Victimes des Violations des Droits Humains.

English version: 

Kadiata Oumar Sow also called djiba, aged 30 was found, on April 12, 
2020, dead, murdered and buried.
Yet another victim of deadly violence against women in mauritania where 
rape followed by murder has become commonplace and with impunity.
CSVVDH calls for the case to be transparently clarified and for the 
offenders to be held accountable.
The situation is serious and requires everyone's action because no one 
should be above the law.
At this date, the penalties are arbitrary and irregularly, hence the 
need for a law. A LAW THAT PROTECTS WOMEN AGAINST VARIOUS FORMS OF VIOLENCE.
CSVVDH in Mauritania calls for a law which criminalizes the rape of 
girls and women.
Help us by signing this campaign, for a law that protects us.

SY Lalla Aicha, President of CSVVDH.

CSVVDH: Solidarity Committee with Victims of Human Rights Violations.