Une égalité des chances pour nos enfants TDAH!

0 a signé. Allez jusqu'à 75 000 !


Je m'appelle Stéphanie JACQUET. Je suis maman d'une mini-tornade âgée de 7 ans diagnostiquée TDA (Trouble Déficitaire de l'Attention).

Il aura fallu attendre plus de 3 ans avant d'avoir un diagnostic et cela fait 4 ans que je demande une prise en charge adaptée pour mon enfant dans le public (psychomotricité...).

Ces troubles sont méconnus et c'est un parcours du combattant pour les nombreuses familles comme moi dont les enfants sont TDAH : troubles parfois invisibles mais pourtant bien réels, errance de diagnostic, méconnaissance de ces troubles par certains professionnels (de santé, de l'éducation, des administrations...), non remboursement de la rééducation de nos enfants...

Il faut que cela cesse. Nos enfants doivent avoir la même égalité des chances que les autres enfants !

C'est pourquoi j'ai décidé de lancer cette pétition et nous sommes devenus un collectif de parents qui se mobilisent pour une reconnaissance du TDAH dans toute la France.

Je sollicite votre soutien et votre solidarité pour signer et partager cette pétition le plus largement possible.

Le TDAH (Trouble Déficit de l'Attention avec ou sans Hyperactivité) est un trouble complexe et invalidant dans la sphère : familiale, sociale, scolaire/ professionnelle.

Selon la HAS (Haute Autorité de la Santé), plus de 135 000 enfants de 6 à 14 ans d'âge scolaire sont concernés. 

Ces troubles sont + ou - intenses selon les personnes. On parle souvent d'enfant mal élevé ou turbulent. Pourtant, cela n a rien à voir: il s agît d'un trouble NEUROLOGIQUE.

Cela se manifeste par : 

- l'inattention: perte d'objets, oublis, enfant rêveur, difficultés de concentration, difficultés scolaires...

- l'impulsivité : a du mal à attendre son tour, interrompt les conversations, fait des remarques déplacées, a parfois un comportement inapproprié. ..

- l'hyperactivité: agitation motrice, verbale...

Ces troubles s'inscrivent dans la durée et perturbent la vie quotidienne de l'enfant ainsi que celle de son entourage .

Des prises en charge sont possibles: selon la Haute Autorité de Santé, "plus la prise en charge est précoce,  plus elle permet de prévenir l'apparition de certains troubles associés ". Pourtant,  nous sommes de nombreux parents à vivre un combat quotidien: avec les troubles de nos enfants, des prises en charge non remboursées, complexité du diagnostic et méconnaissance de ces troubles par de nombreux professionnels, des délais d'attente très longs pour les prises en charge en public...

Cela engendre beaucoup de souffrance au sein des familles : épuisement des parents, manque d'estime de soi chez les enfants qui peuvent être en conflit permanent (avec des camarades, l'enseignant,  les parents...), le comportement de l'enfant a souvent besoin d'être recadré : mise en danger, opposition, mise à l'écart etc...

Puisqu'il existe des prises en charge, pourquoi nos enfants ne peuvent-ils pas y avoir accès plus facilement,  au même titre que d'autres troubles?

AIDONS NOS ENFANTS À AVOIR UNE EGALITE DES CHANCES ! 

Nous avons BESOIN de vous TOUS pour signer cette pétition ! 

Car le chemin est long et parsemé d' embûches. Comme le sont d'autres troubles tels que l'autisme, ou les enfants DYS  (dysgraphiques, dyspraxiques...), les enfants HP (Haut Potentiel)... Il faut faire évoluer les mentalités car contrairement aux idées reçues,  il y a de Réels enfants TDAH diagnostiqués par des médecins spécialisés, et pas une nouvelle mode qui est de dire: "mon enfant est turbulent, il est hyperactif ". 

En tant que parents, nous souffrons beaucoup de cette image car nous avons fait pour la plupart des remises en question durant de longues années avant la pose du diagnostic (les pros recherchent ces causes-là avant de poser ce diagnostic ). 

Il y a aussi des enfants qui sont RÉELLEMENT hyperactifs ! 

Nous demandons donc:

A Madame la Ministre de la Santé,  Madame Agnès BUZYN:

- un déblocage de fonds pour les prises en charge non remboursées par la Sécurité Sociale (dont certaines recommandées notamment par la HAS) telles que: neuropsychologie, psychomotricité,  suivi psychologique (TCC), ergothérapie ...

- des moyens supplémentaires pour les structures qui accompagnent nos enfants (SESSAD, CMP...) afin de réduire les délais d' attente pour les prises en charge;

- l'inscription du TDAH sur la liste des Affections de Longue Durée;

- une information /formation des professionnels médicaux;

- une journée dédiée au TDAH afin de sensibiliser le grand public.

Monsieur le Ministre de l'Éducation Nationale,  Monsieur Jean-Michel BLANQUER: 

- une campagne de sensibilisation et de formation auprès des enseignants et des AESH pour une meilleure compréhension des troubles TDAH et troubles associés;

- la mise en place de REELS aménagements scolaires pour nos enfants;  

- la création de structures spécialisées pour nos enfants TDA/H lorsque la scolarisation en milieu ordinaire n'est plus possible.

A la Secrétaire d État auprès du Premier Ministre , chargée des personnes handicapées,  Madame Sophie Cluzel  :

- une formation du personnel amené à traiter les dossiers au sein des administrations;

- une reconnaissance de ces troubles invalidants (et parfois invisibles) pour les dossiers Maison départementale des personnes handicapées (MDPH);

- une attention particulière pour les demandes faites aux précédents ministères. 

A Madame Brigitte Macron, Première Dame de France :

- une attention particulière car elle est sensible au sujet du Handicap et a été sollicitée à plusieurs reprises à ce sujet par des parents d'enfants TDAH. 

Sujet complexe, pétition longue...mais nos enfants le valent bien! 

Merci à vous par avance pour votre attention, votre soutien et faites entendre notre voix le plus LOIIIIIIIIN possible! 

Vous pouvez également nous rejoindre sur la page Facebook "Une égalité des chances pour nos enfants TDAH -La pétition "! A très vite!

 

Pour tout contact:  stephaniejacquet08@yahoo.fr

 

 

 



Stéphanie compte sur vous aujourd'hui

Stéphanie JACQUET a besoin de votre aide pour sa pétition “Une égalité des chances pour nos enfants TDAH !”. Rejoignez Stéphanie et 52 594 signataires.