Petition update

Réponse à Mr Nicolas Dupont-Aignan

Alain FROBERT
France

Mar 18, 2017 — Réponse à Nicolas Dupont-Aignan
Monsieur,
Je vous remercie pour votre réponse à cette pétition.
Chacun des presque 50 000 signataires se fera sa propre idée, mais en tant qu'initiateur, je vous fais cette première réponse.
Cette pétition a suscité des milliers de commentaires qui sont autant de témoignages de la crise du système de santé français. Nul doute que cela représenterait des millions de réponses si cette question avait été posée à tous les Français.
Votre réponse à la crise des déserts médicaux comporte huit points, qui se résument en fait à tout résoudre en augmentant les revenus des médecins, vous oubliez que cette politique a déjà été menée en vain depuis des décennies.
Les déserts médicaux sont avant tout l'échec d'une conception libérale voire « marchande » de la santé.
De plus, votre analyse réduit les déserts médicaux aux déserts ruraux, ce n'est plus du tout le cas.
Les déserts médicaux touchent une majeure partie du territoire, les villes moyennes et les périphéries des grandes villes jusqu'à la ville de Paris ne sont pas épargnées !
Les "déserts médicaux" étaient seulement ruraux il y a une quinzaine dʼannées, et les subventions aux médecins libéraux ont été créées à ce moment-là pour tenter dʼy remédier.
Cela a consisté en des aides de 1000 euros par mois pendant les deux dernières années d’étude, en une exonération d'impôt sur le revenu pendant trois ans, à payer 150 euros la nuit d'astreinte ... à ceci se sont ajoutés les financements pour les locaux, puis toutes les nouvelles aides créées par Marisol Touraine.
Cela a coûté cher, va coûter encore plus cher et cela ne fonctionne pas.
Et vous voulez résoudre les déserts médicaux en inventant de nouvelles subventions à l’exercice libéral !
Quant à louer des bus santé pour faire une sous-médecine en rural, cela revient à nier tout développement réel des services publics en ruralité, ce n’est pas non plus acceptable.
Tout au contraire des Centres de Santé implantés en rural constitueraient des lieux pérennes où se rencontreraient des professionnels de santé divers, des médecins généralistes mais aussi des permanences d’assistant(e) social(e), des infirmiers(e), des kinésithérapeutes, des APA (activités physiques adaptées) et tout autre paramédical selon les besoins des territoires.
La rencontre physique dans un lieu de travail permet le travail pluridisciplinaire dans la durée mais pour cela il faut que chaque professionnel ait du temps à partager et donc qu’il ne soit pas payé à l’acte curatif.

Votre réponse ignore totalement le contenu du projet du « Réseau National de Centres de Santé » que j’ai commencé à développer dans le texte initial de la pétition puis dans ses mises à jour et dans la réponse à Mr Cheminade.
En fait vous n’avancez aucun argument contre ce projet, vous ne faites que l’ignorer.
Votre réponse ne peut pas convenir à tous ceux qui ont signé cette pétition et qui dans leurs commentaires étaient séduits par cette nouvelle façon de prendre en charge la santé de la population.
Les vieilles recettes que vous proposez ne fonctionnent pas.
Il faut donc se tourner vers la modernité et le changement, sinon le mur est en face de nous.
Alain Frobert.


Keep fighting for people power!

Politicians and rich CEOs shouldn't make all the decisions. Today we ask you to help keep Change.org free and independent. Our job as a public benefit company is to help petitions like this one fight back and get heard. If everyone who saw this chipped in monthly we'd secure Change.org's future today. Help us hold the powerful to account. Can you spare a minute to become a member today?

I'll power Change with $5 monthlyPayment method

Discussion

Please enter a comment.

We were unable to post your comment. Please try again.