Référendum sur le projet "Eoliennes en mer de Dunkerque"

0 a signé. Prochain objectif : 5 000 !


Les réunions de débat public du CNDP organisées pour le projet "Eoliennes en Mer de Dunkerque" ont montré que l'installation de 46 éoliennes de 300 m de haut à 10 km des plages des Dunes de Flandre (Malo-les-bains, Leffrinckoucke, Zuydcoote et Bray-dunes) allaient définitivement modifier le paysage de ces stations balnéaires.

https://kessadi.fr/46-tours-eiffel-face-a-la-plage-de-malo-les-bains/

A la question ; le projet peut-il s'arrêter si les réunions de débat public montrent une forte opposition ? Le CNDP nous répond que cela n'est pas prévu dans les textes et le promoteur nous a affirmé qu'il n'envisageait aucunement un arrêt du projet.

Le collectif Vent Debout a trouvé 22 arguments CONTRE le projet tel qu'il est présenté aujourd'hui. Ceci alors que les promoteurs du projet se contentent de dire qu'ils répondent à une commande de l'Elysée et de l'Union Européenne, et que le site est exposé aux vents.

C'est pourquoi, il nous semble important que, sur ce type de projet, les habitants soient les décisionnaires et qu'ils puissent se prononcer avec un référendum ou une votation POUR ou CONTRE le projet.

ANONYMAT : pour ne pas apparaitre sur la liste en ligne, n'oubliez pas de cocher la case.

Suivez le collectif Vent Debout sur Facebook, Twitter, et Instagram

Dunkirk, the theatre of Operation Dynamo, is today in danger. Its beaches, where many soldiers died, will be disfigured by a 300-metre high wind turbine factory.

Indeed, this project of 46 wind turbines 10 km from our coasts would be implanted in the middle of the remnants of Operation Dynamo.

Many fell in battle and others were able to survive thanks to the hundred or so small boats, all fishing boats, sent from England.

We believe it is our duty to protect this site and thus the collective memory.

It is an insult to the memory of all those involved in that desperate rescue that such an ugly and unnecessary project could become a  reality... Almost a desecration.

We know how attached the English are to their history. So 80 years later, we once again ask our allies to help us in this fight.

Sign this petition in numbers, calling on our politicians to set up a referendum so we can all have a say in this project.