Autoriser Socialfave a récupérer ses comptes Twitter, suspendus le 19 mars 2018

0 a signé. Allez jusqu'à 2 500 !


Depuis voici près de 4 ans Philippe TREBAUL a créé avec Luc son informaticien, ancien salarié de son Groupe adn, purement Breton lui-aussi, le soutien de sa compagne Grazyna, une startup pour représenter le savoir-faire et l’innovation française sur les réseaux sociaux et particulièrement sur Twitter. 

En effet la compagnie, Socialfave, a développé une plateforme mondiale qui s’avère être de l’avis presque unanime de tous les meilleurs experts en média sociaux, la meilleur jamais créée à ce jour pour faire grandir son compte Twitter, dans tous les domaines, tout en sauvant un temps précieux. 

Le pari n’était pas gagné d’avance pour cette équipe de passionnés et de travailleurs chevronnés. 

La concurrence existait déjà fortement, il s’agissait donc de faire mieux, plus puissant et complet, et plus simple en même temps.

En bref, ils le fallait réussir le défi de réunir des ingrédients indispensables d’un point de vue technique pour toute startup lançant un nouveau produit ou service, mais pas vraiment facile à tous assiocier pour faire une belle assiette qui puisse exalter le consommateur. 

Alors que Socialfave venait tout juste de réunir tous ses ingrédients, qu’elle s’était déjà largement affirmée partout sur le net en tant que marque, et de plateforme proche de ces utilisateurs, alors qu’elle allait se voire être récompensée de ses efforts par le prestigieux prix LetsGoFrance valorisant le Made in France, l’innovation française, le « choisissez français » avant tout, Twitter lui a coupé tout accès à son API, et a fermé tous ces comptes pour des raisons restant encore à définir. 

Voilà cette équipe, qui s’est tant battue depuis 3 ans et demi, au détriment de toute vie personnelle, désormais réduite au silence totale, dans l’impossibilité de vendre, de satisfaire ses clients existants, et contrainte pour veiller à son image de mettre son site en version « maintenance ». 

Malgré plusieurs mails adressés aux équipes dirigeantes de Twitter France, et de Twitter à San Francisco, ceux-ci restent toujours sans la moindre réponse, la moindre justification, et l’équipe se demande si, au moment où tout commençait à s’embellir pour elle (*), leurs comptes et leur application (**) ne serait pas belle et bien fermés ! 

Si vous aussi vous trouvez de tels procédés honteux, même s’il est vrai que tout acteur, économique ou autre, utilise gratuitement l’application Twitter et son API (***), et que vous souhaitez défendre le Made in France et, dans le cas présent le Made In Breizh même, révoltez-vous, partagez, discuter, fédérer, faite une pétition pour sauver Socialfave et faire plier Twitter. 

Ces hommes et cette femme ont dédié leur vie, ont sacrifié parfois leur santé, au service de cette initiative pour s’en sortir la tête haute dans la vie après avoir connu l’échec après respectivement 20 et 26 ans de travail à leurs propres comptes, en Bretagne. 

Ils y ont même totalement sacrifié l’entière totalité de leurs économies, parce que menant ce combat pour rebondir et valoriser le "savoir-faire French" au…RSA, soit avec 452€/ mois exactement, sans jamais baiser les bras...16/ 24, 7/ 7 et 365/ 365, sans UN jour de repos depuis près de 4 ans ! 

Révoltez-vous. Faîtes bouger la France, parce que… « LetsGoFrance », fini le « French baching ».

Philippe TREBAUL

(*) reconnaissance d’un large public, de ses pairs, et surtout entrée imminente en capital d’un investisseur prévue pour les semaines à venir…

(**) veillant à respecter scrupuleusement l’ensemble des règles Twitter, pourtant parfois volontairement floues afin de se laisser le libre arbitre de prendre toutes les décisions souhaitées, de décider d’un droit « de vie ou de mort » sur la plateforme.

(***) il en va de même pour tous les réseaux sociaux, à l’instar de Facebook, Instagram, Linkedin…sans exception aucune.

 



Philippe compte sur vous aujourd'hui

Philippe TREBAUL a besoin de votre aide pour sa pétition “Twitter: Autoriser Socialfave a récupérer ses comptes Twitter, suspendus le 19 mars 2018”. Rejoignez Philippe et 1 777 signataires.