Petition Closed
Petitioning Martin Schulz, Président du Parlement Européen Union européenne and 1 other

Tous les ans, 50 millions d'animaux sont torturés et massacrés dans le monde pour leur arracher leur fourrure


L’industrie de la fourrure en République Populaire de Chine est une indescriptible horreur.

Des chiens, des chats, des renards, des écureuils, des loups, des blaireaux, etc. sont élevés dans des "camps de la mort". Ces animaux conscients, innocents et sensibles sont emprisonnés dans des conditions intolérables et vivent dans la plus grande tristesse et dans la plus profonde souffrance.

Ils sont mis à mort avec une incroyable cruauté. Ils sont dépecés, écorchés et démembrés. Et tout cela pour la mode et ses accessoires vestimentaires. Car nous sommes des milliards et des milliards de consommateurs à vouloir nous habiller à la mode. Mais tout ceci est une dictature du superficiel, de l’apparence et du matérialisme.

Aujourd'hui, la plupart des fourrures bon marché qui ornent les capuchons et les cols proviennent de la République Populaire de Chine, un pays qui domine la plupart des marchés.

Pour donner un exemple : La confection d’un manteau de fourrure requiert beaucoup de sang et de souffrance : 400 écureuils, 200 chinchillas, 10 lynx, 15 renards, 8 coyotes, 30 ratons-laveurs ou plus de 30 visons.

Il faut se battre pour que cela cesse ! Il faut combattre cette folie ! Car ce sont des millions d'animaux innocents et sans défense qui subissent ces tortures barbares tous les jours sans aucun espoir de s'en sortir.

Nous estimons que la République Populaire de Chine produit, chaque année, plus de 1,5 million de peaux de renard et approximativement le même nombre de peaux de chien viverrin. Les autres espèces communes « produites » en République Populaire de Chine incluent les visons, et même les chiens et les chats.

La République Populaire de Chine inonde littéralement le marché de la fourrure avec ses articles !

Nous demandons à l’Union Européenne et à l’Organisation des Nations Unies d’interdire immédiatement l’exportation des fourrures « produites » en République Populaire de Chine.

Nous demandons également à la République Populaire de Chine de mettre fin sans délai à cette industrie barbare où des millions d'animaux innocents sont massacrés.

Enfin, nous demandons à toutes les personnes qui aiment les animaux de boycotter les vêtements en provenance de la République Populaire de Chine. Sur les étiquettes des vêtements doit figurer: made in China, made in RPC ou made in PRC.

Merci de votre soutien.
APPLV.

 

Letter to
Martin Schulz, Président du Parlement Européen Union européenne
Ban Ki-moon, Secrétaire général des Nations Unies Organisation des Nations Unies
Union Européenne,
Organisation des Nations Unies

Nous demandons à l’Union Européenne et à l’Organisation des Nations Unies d’interdire immédiatement l’exportation des fourrures fabriquée en République Populaire de Chine.

Nous demandons également à la République Populaire de Chine de mettre fin sans délais cette industrie barbare où des millions d'animaux innocents sont massacrés.
----------------------------
European Union
United Nations

We call on the European Union and the United Nations to immediately prohibit the export of furs made ​​in People's Republic of China.

We also urge the People's Republic of China to stop this barbaric industry without delay where millions of innocent animals are slaughtered