SAUVONS ÉCONOMIQUEMENT LES ÉCOLES DE DANSE, LES PROFESSEURS, LES DIRECTEURS

0 a signé. Prochain objectif : 35 000 !


Je suis hip hop, je suis classique, je suis afro, je suis contemporaine, jazz, latine, sbk, bachata, swing, acrobatique, de salon, sportive, artistiques, folklorique.....
Je suis la danse et je vous écris.

J’ai la réputation d’être majeure pour les uns, mineure pour les autres. Pourtant je suis partout !
Le moindre geste, le moindre mouvement, je fais parti intégrante de votre corps de votre quotidien sans même que vous l’imaginiez.

Avec mes 6 millions de pratiquants, je suis dans les villages, dans chaque ville, dans chaque capitale du monde.
Je voyage à travers les continents, sans distinction de couleurs de peau, sans distinction de classes sociales.

Dans chaque petite association, je donne du bonheur aux enfants, aux adolescents, aux parents, et j’apporte souvent ce lien culturel si précieux et si nécessaire sur nos territoires ruraux.

Je fais la fierté des fêtes d’écoles, et je donne du bonheur à chaque enfant pour leurs galas de fin d’année.

Dans chaque ville je suis concours, compétition, semi professionnelle, professionnelle....
Je réveille chez certains une envie de liberté, une envie de se révéler, de se dépasser, d’être soi !

Je suis une étoile à l’Opéra, un ascenseur social dans les quartiers, un chef d’oeuvre sur une toile de cinéma, un faire valoir sur les plateaux télé, un atout sur les planches de théâtre, une chance pour les musées, une source d’inspiration pour la publicité.

Je suis décriée pour ma rigueur, pour mon intransigeance, pour mon ego, parfois pour la douleur que j’inflige au corps par ceux qui me pratiquent. Mais je le sais, ils ne peuvent pas se passer de moi !!!

Je suis partout sur les réseaux, dans vos voitures, dans vos salons, je contribue à votre équilibre et pourtant je suis la grande oubliée de cette pandémie !!!!

On me snobe, on me néglige, on m’oublie même !! Plus aucune considération ! C‘est pourquoi je voulais rappeler à chacun d’entre vous, parents, enfants, professeurs, amateurs, professionnels, que je meurs sous vos yeux à petits feux !!!

Les associations ferment tour à tour et c’est elles pourtant qui contribuent à ma construction, à ma base, à mes fondations.
Chaque grand danseur a commencé dans une MJC ou une école de quartier.

Les professionnels ne peuvent plus exercer leurs métiers / dans les théâtres, les salles / entrainant dans sa course toutes les petites mains du spectacle vivant.

Je vous ai donné du bonheur, des joies, des vibrations, de l’amour, des rires, des larmes bref des sentiments, de la vie !
Faites que cette vie perdure, que la culture, notre culture danse reste et continue peu importe son style / peu importe ses origines.

Je suis la danse et je meurs ! Je suis la danse et je pleure !!

J’ai besoin de vous !!!!
FAISONS NOUS ENTENDRE !!!!

NOS REVENDICATIONS

  • Indemnisations des pertes d’adhésions (- 30% enregistré sur l’ensemble du territoire)
  • Indemnisations des pertes d’exploitations par les assurances
  • Droit de regard sur l’enveloppe ministérielle pour le soutien de la culture portée par notre Ministre Mme Roselyne Bachelot afin de repartir équitablement auprès des acteurs de la danse
  • Ne pas opposer les danseurs (différents statuts/différentes disciplines) ainsi que les structures privées et publiques
  • Considération pour les amateurs comme les professionnels de notre profession

Pour adhérer à notre syndicat 

https://www.uniondansesyndicat.com