Toulouse, métro: comment mieux dépenser 2,7 milliards ?

0 a signé. Allez jusqu'à 100 !


Face à un problème de mobilités aux multiples facettes et causes, le PDU de l'agglomération toulousaine est présenté comme "le plus ambitIEUX de France après Paris". Par ambitiEUX, comprendre dispendIEUX ...

Alors que l'enquête publique pour le projet phare  (projet 3ème Ligne et son raccord avec la seconde) commence ce jeudi 6 juin pour un coût de 2 900 000 000 euros, voici une pétition pour en dix lots de 270 M€ changer en 5 ans la mobilité sur Toulouse et son agglomération.

Cette pétition aurait pu être adressée à Pierre-Paul Riquet, premier urbanisme de la région ayant tracé un moyen de communication efficace pour des siècles  (= le Canal du Midi). L'identité des pétitionnaires ne sera pas dévoilé; leur nombre sera communiqué à la commission d'enquête à la mi-juillet.

Au sujet de l’enquête, vous pouvez vous référer sans souci à ce texte ou à cette prise de position sous le nom de « Toulouse Logique, c’est logique, alors faites-le ». Mais éviter les copier-coller, c’est pas que l’on craigne le plagiat (au contraire, ça nous ferai plaisir), mais les commissaires enquêteurs détestent lire et relire 100 fois les mêmes textes (et on les comprend !). Le mieux ? Signer la pétition ici. , donner votre avis personnel sur le site de l’enquête en vous référant au besoin à ce texte. « Toulouse Logique: c’est logique ? Alors faites-le ! »

Lot 1: 270m€ concertation, communication, …

Alors que les faux-vrais-plans futurs ont fleuri dans les rames, les modes doux n’ont pas bénéficié d’autant de visibilité…. C’est peu dire. Quant aux concertations, pas assez nombreuse, trop guindés, pas assez participative (à part le verre offert à la fin), comment voulez-vous qu’elles portent l’adhésion ? Donc des moyens pour organiser des concertations, sur la base la plus fine du découpage administratif : les IRIS (chercher sur votre moteur favori IRIS INSEE)

Lot 2: un bon coup de pédale en 5 ans

Y’en a qui ont bossé pour établir un schéma directeur à 400M& sur 10 ans pour les pistes cyclables. Et ben, on met déjà un coup d’accelerateur avec 270 d’euros sur 5 ans.

Lot 3: pour brosser les promoteurs dans le sens du poil et élargir les avenues

Un des gros souci de l’agglomération, ce sont bien ces agences de vendeurs de cage à lapin. Mais, alors que la voie de circulation, permettait avant à 2 charrettes de circuler entre des façades de fermes/toulousaines de 10 mètres, on cherche à y faire passer des humer de 2 tonnes, des bus, des vélos et des piétons. Disons le franchement, même si Toulouse n’est pas Bordeaux et que rien n’est comparable, ca le fait pas. La solution avoir des couilles ou des ovaires, au choix: sur 70 km de voiries d’axe structurant, la collectivité pré-emporté (= achète de force) la largeur de terrain nécessaire pour faire à des termes des vraies voiries structurantes. 70km sur 3 mètres de large de chaque côté, ca fait 420 000 sqm. Avec 250 millions d’euros pour les promoteurs (= les fournisseurs de café à lapin), ils vont se plaindre (forcémeent…) jusqu’à ce s’ils trouvent l’argument commercial pour retourner ce qui leur paraîtra dans un premier temps un inconvénient.

Lot 4: une vrai ambition pour réduire les coupures urbaines.

La coupure Garonne-Nord (entre Gagnac et le Pont de Blagnac) fait 23 kms de périmètre ma petite dame… La coupure de l’aéroport ? 16 kms de périmètre… Encore une autre ? L’a64 entre sortie 37 et Gironis ? 24kms… Alors, on se lache! Le Pont Blagnac-Fenouillet: il y ait dans ce lot, mais pour les bus uniquement (une seule voie régulée par un feu à chaque bout. Une seule voie et pour les bus, on a dit: suivre notre regard vers la LMSE) et un trottoir pour les piétons et un piste pour les cycles. Y’a pas écrit VL/PL/bagnoles, c’est pas une erreur. Autre gros point : on passe sous les pistes de l’aéroport pour prolonger la T2 vers …la voie ferrée Arènes-Colomiers. Un tunnel pour tram et vélo! Cela envoie du lourd… Là au moins on pourra plus nous comparer à Bordeaux, Lyon ou Zurich, oui … On vient de bouffer 70M€ (grand max) pour deux grosses coupures: je vous laisse en imaginer 2-3 autres grosses. Il restera environ 100M€ pour ce lot. Si je vous dis qu’avec 2M€ les espagnols font des passerelles au-dessus d’une 2*3 voies + rivière, vous me voyez venir? Non, ça fait une cinquantaine de grosses passerelles à repartir au-dessus des A61, A62, A64, A68, voies ferrées, Garonne…

Lot 5: des voies et des stations pour le train.

Le plan rail en Midi-Pyrénées (les années 2000…) a réanimé les voies ferrées pour la somme de 500M€. Pour 270M€ on va le réveiller ce réseau. On fait les 8-10 haltes manquantes sur l’agglomération (Oncopole, Langlade, Demoiselles, Gramont-Gabardie, Lespinasse, …), on ré-ouvre les gares fermées ou jamais ouvertes (LaVache, Fenouillet…). Compter 5-6 millions par gare. Le reste (200 M€ dans ce lot)? Dédier dans les 5 prochaines années à robustifier le réseau (2-3 sautes moutons, quelques IPCS en plus, quelques mises en double voies, …).

Lot 6: du métro quand même.

Puis qu’il faut faire du métro, finissions le proprement ce réseau ferré souterrain de moins de 2 mètres de marge par voiture. Ligne B: prolongation jusqu’à Labege Innopole (en voie double, SVP) et on est raisonnable à ne pas faire une nouvelle gare (Enova). On gare les deux gares existantes. Côté nord de la ligne B, l’avant dernière station est côté au train (La Vache) et le terminus (Borderouge) a sa sortie de périph-mon-amour et son parking-relais-mon-amant. Que demande encore le peuple en plus ?

Lot 7: du métro suite

Et oui, tirer du métro ça coute cher, donc quand il faut finir le boulot il faut deux lots. Côté ligne A, à l’est, on rajoute quelques centaine de mètres et une station d’interconnexion à Balma-Gabergie. Le parking relai est déjà à Balma-Gramont, pas besoin d’en rajouter un deuxième ici. Côté sud-ouest, ça tombe sous le sens d’un élève de maternelle: prolongation jusqu’à Marchant-Oncople, connecté sur la voie ferrée et le téléphérique. Et investissons aussi dans quelles rames supplémentaires : les quais sont compatibles avec du double-rame (XXL, vous avez dit XXL), mais il n’y a pas assez de rames pour faire rouler à la même fréquence. Conséquence: l’offre ne transport augmenté de 20% et non un doublement. C’est déjà bien 20%, mais vu le barrouf médiatique, c’est pas à la hauteur.

Lot 8: pour une billetique intégrée

Tout est dans le titre. Prévoir un petit pourcentage pour gérer la gouvernance entre les institutions …

Lot 9 – seulement 27M€, non quand même pas

Eh oui, du bitume pour les bagnoles, il y en a déjà assez, sauf que….. à quoi cela sert d’avoir deux voies depuis le périphérique ouest pour monter vers Bordeaux ou deux voies depuis le périphérique sud vers Montpellier le matin ? À rien… mais ça bouchonne sur la voie d’à côté pour basculer sur l’autre portion de périphérique. Pourquoi? Car il n’y a pas d’affectation dynamique des voies selon les jours et heures… A l’inverse, les samedis de juillet / août, les voies doivent être affectés dynamiquement.

Lot 10 – la poire pour la soif

Et on garde « juste » 270 millions d’euros. C’est pas pour la poire sur la soif, mais à utiliser selon les besoins ponctuels découverts au cours des 5 ans à venir.