Thierry Pilenko doit renoncer à ses 4 millions d'euros de prime de départ de TechnipFMC

0 a signé. Allez jusqu'à 1 000 !


#INDIGNE #NODIGNITY

Mobilisons-nous pour que Thierry Pilenko renonce à « ses » 4 millions de prime de départ

Let’s rally to exhort Thierry Pilenko to give up on “his” 4 Million “golden handshake”

Thierry Pilenko participera à sa dernière Assemblée Générale du groupe parapétrolier TechnipFMC le 1er mai prochain à Londres. Il partira avec des primes d’un montant total de 14 millions d’euros environ. TechnipFMC a perdu 2,2 milliards de dollars l’an passé. L’action a perdu 50% de sa valeur depuis la fusion entre Technip et FMC Technologies.

On May 1st 2019, Thierry Pilenko will attend in London his last General Meeting as Executive Chairman of Oil and Gas contractor TechnipFMC leaving with a severance package totaling approximately 14 million euros while TechnipFMC is reporting a loss of   2,2 billion dollars over the past year. The price of the share has also dropped by 50% since the merger between Technip and FMC Technologies.

_______________________________________________________________

Version française

L’actuel président de TechnipFMC, Thierry Pilenko, partira le 1er mai prochain pour laisser tous les pouvoirs à l’ancien patron de FMC Technologies, l’américain Doug Pferdehirt, dont la rémunération, la plus haute du CAC 40 (11 millions euros in 2017) avait déjà fait scandale, poussant les représentants des salariés à faire une déclaration lors de l’Assemblée Générale du 14 juin 2018.

Artisan du mariage avec FMC en 2017, l’ancien PDG de Technip partira après de lourdes pertes. Le groupe a perdu 2,2 milliards de dollars en 2018 et le cours de bourse a perdu 50% de sa valeur depuis la fusion.

Malgré cela, le rapport annuel de TechnipFMC publié le 15 mars 2019 en Grande-Bretagne où le groupe est désormais basé stipule que Thierry Pilenko percevra une indemnité de départ d’un montant de 1,98 millions d’euros équivalent à une année de rémunération et 1,98 millions d’euros supplémentaires au titre d’une clause de non-concurrence, soit près de 4 millions d’euros !

Et cela sans compter que Monsieur Pilenko est déjà très très bien payé. En plus de sa rémunération annuelle de 1,98 millions d’euros (fixe + bonus) s’ajoutent les 458.503 actions gratuites qui lui ont été attribuées entre 2015 et 2017. Au cours actuel de la bourse (20,8 euros), ces actions représentent 9,5 millions d’euros…

Cette décision totalement scandaleuse va jusqu’à émouvoir le président du Medef, Geoffroy Roux de Bézieux, qui a dénoncé « une prime à l’échec » jugée « totalement inacceptable » et le Ministre Bruno Lemaire qui a déclaré que « personne ne peut comprendre ce genre de comportement ».

Mais … le Président du Medef et le Ministre de l’Economie et des Finances semblent … malheureusement impuissants bien que TechnipFMC soit côté au CAC40 et que l’Etat actionnaire historique du Groupe, soit représenté par deux administrateurs.  Ses représentants devaient être un peu distraits lors des discussions sur la rémunération des dirigeants.

L’intégrité et le respect sont deux des valeurs fondamentales de TechnipFMC.

Thierry Pilenko ne doit pas l’oublier.

Thierry Pilenko doit renoncer à « ses » 4 millions d’euros de prime de départ

Cette pétition sera adressée à Thierry Pilenko et à l’ensemble des membres du Conseil d’Administration de TechnipFMC pour l’Assemblée Générale Ordinaire du Groupe qui se tiendra, à Londres, le 1 mai 2019, jour de la fête du travail!

Pensez à nous laisser votre mail, pour être tenu informé des suites de cette pétition.

cfdt.technipparis@gmail.com

Crédit photo : REUTERS / Charles Platiau - stock.adobe.com

______________________________________________________________ 
English Version

Current Executive Chairman of TechnipFMC Thierry Pilenko will hand over the reins of the company to ex FMC Technologies CEO Doug Pferdehirt whose annual compensation of 11 Million euros in 2017 (the highest among the French CAC 40’s CEOs) had already created a stir and had prompted employee representatives to read a statement at the General Meeting of June 14th 2018.

As former Technip CEO Thierry Pilenko was the main drive behind the merger between Technip and FMC Technologies in 2017 and leaves heavy losses in his wake. The Company is reporting a loss of 2,2 Billion dollars in 2018 and the price of the share has dropped by 50% since the merger.

Shockingly, as indicated in TechnipFMC annual report published on March 15th, 2019 in the UK (where its headquarters are now located) Thierry Pilenko will benefit from a severance payment of 1,98 million euros (equal to his annual salary) and an additional 1,98 million euros as payment of a non-competing clause for a total of nearly 4 million euros !

As it is Mr. Pilenko is already very handsomely compensated. On top of his 1,98 million euro annual salary he also received 458 503 free shares attributed between 2015 and 2017 which represent at current price share (20,8 euros) 9,5 million euros…

The amount of this golden handshake is so outrageous that even Medef (French Employers Union) President Geoffroy Roux de Bézieux, has called it a “Failure Bonus” and finds it “unacceptable” . The French Finance and Economy Minister Bruno Lemaire stated that “no one can justify this type of behavior”.

Unfortunately, both Medef President and French Economy and Finance Minister seem rather helpless in this situation even if TechnipFM is listed in the CAC 40 and  the French State is one of his historical shareholder, and appoints two board members, members who must have been distracted when the CEOs compensation was discussed.

Integrity and Respect are core values of TechnipFMC.

 Thierry Pilenko should not forget it.

Thierry Pilenko must give up «  his » 4 million euro “golden handshake”.

This petition will be addressed to Thierry Pilenko and all board members of TechnipFMC before the General Meeting which will be held on May 1st 2019 in London, (International Workers’ Day!)