Victoire confirmée

Pour que Thierry Paul Valette arrête son harcèlement contre Brigitte Macron.

Cette pétition a abouti avec 4 400 signatures !


Les pétitions sont un moyen démocratique et utile pour attirer l'attention de l'opinion publique à des causes importantes et sensibiliser les décideurs pour qu'ils prennent en considération certaines revendications. C'est un éclairage nécessaire qui est très utile pour l'action publique.

Mais détourner ce moyen à des fins abjectes comme le harcèlement ou le lynchage est à la fois mesquin et dangereux.

Mesquin, parce que le lanceur de pétition prétend défendre une "cause" mais incite en vérité au harcèlement et la meute contre une personne qui n'a pas toujours les moyens de se défendre.

Dangereux, parce que l'idée même de pétition est ainsi dévalorisée et piétinée pour la simple gloire médiatique d'une personne qui lance la meute contre un personnage public.

C'est ainsi qu'après le succès de sa pétition contre un statut officiel de Première Dame, popularisée par une grande campagne médiatique et propulsée en Une des Journaux Télévisés, l'ancien soutien de la Maire de Paris et opposant Thierry Paul Valette, s'en prend maintenant directement aux "tenues" de Brigitte Macron!

Il lance une pétition "contre les tenues non appropriées de Brigitte Macron lors de représentations officielles", avant de modifier sa pétition pour dénoncer un soi-disant "outil de communication". 

Et ce n'est pas tout, cet homme invité souvent sur les plateaux des chaînes d'information et notamment LCI publie une photo "zoomée" sur une robe "trop courte" à ses yeux qui circule sur les réseaux de la fachosphère et autres ennemis de la liberté.

Monsieur Valette déclare à ce sujet: "Quel est le message envoyé aux jeunes ? Demain une jeune fille va aller à l'école en mini-jupe ?". En 2017, donc, en France, on lance une "pétition" adressée au Président de la République et sa femme pour dénoncer des tenues trop courtes? Et... pire encore... de quel droit lance-t-on un appel au harcèlement internet contre la Première Dame, déjà victime des attaques misogynes les plus mesquines?.

En usant du même outil utilisé par Monsieur Valette, je lui demande d'arrêter immédiatement ce lynchage, cette intimidation et cet harcèlement, qui se basent sur une incroyable police des mœurs qui veut nous faire revenir au Moyen Âge et imposer à une femme libre un code vestimentaire "approprié" aux goûts d'un pétitionnaire qui veut juste attaquer l'exécutif en s'en prenant à la femme du Président. Il suffit de voir son compte Twitter pour comprendre pourquoi il crée ces "trucs à la con": https://twitter.com/TPV75000



Florence compte sur vous aujourd'hui

Florence BERGER a besoin de votre aide pour sa pétition “Thierry Paul Valette: Pour que Thierry Paul Valette arrête son harcèlement contre Brigitte Macron.”. Rejoignez Florence et 4 399 signataires.