Petition Closed
Petitioning Premier of NB, David Alward The New Brunswick Government and 1 other

To fund services at the Morgentaler Clinic in Fredericton, NB. Pétition au gouvernement du Nouveau-Brunswick pour le financement des services de la clinique Morgentaler à Fredericton , NB .

Français suit.

For more than 25 years, the New Brunswick government has been enforcing a regulation that allows Medicare coverage for abortions only to be done at hospitals (in Moncton),by an Ob/Gyn, and approved by two doctors in writing as "medically required". This violates the Morgentaler Supreme Court decision of 1988, which ruled that restrictions like these are unconstitutional because they violate women’s rights. The regulation also violates the Canada Health Act, which Health Canada has said mandates full funding of abortions at both clinics and hospitals. Over 60% of NB women needing abortions are forced to pay out of pocket for abortion care at the Morgentaler Clinic in Fredericton, because hospital access is inadequate. The cost for the procedure at this clinic ranges from $700-$850 for women that are up to 16 weeks in their pregnancies. This discriminates against all women, (especially those of lower socio-economic status, as well as women who are sexually assaulted). 

Women who are considering an abortion should not have to worry about covering the costs of the procedure.

Lets inform our apathetic government that they need to make women's reproductive rights a priority!

*Also, for those who are wondering about their tax paying dollars, you're already paying for the procedure. 

We call upon the New Brunswick government to fully fund abortions at the Morgentaler Clinic in Fredericton, and repeal the provincial law restricting abortion payment (Regulation 84-20, Schedule 2 (a.1), of the Medical Services Payment Act).

 

Une pétition de Marina Opačić , Vanessa Cormier , Kathleen Curtis & Allison Mee (de l'école de travail social et des projets d'action sociale de l'Université St. Thomas)


Depuis plus de 25 ans, le gouvernement du Nouveau -Brunswick applique un règlement qui fait que seuls les avortements pratiqués dans les hôpitaux (à Moncton), par une ou un obstétricien/gynécologue et considérés comme "médicalement nécessaires" par deux médecins sont couverts par l'assurance-maladie. Cela représente une violation de la décision Morgentaler rendue en 1988 par la Cour suprême qui a déclaré que de telles restrictions sont inconstitutionnelles parce que qu'elles portent atteinte aux droits des femmes. Ce règlement ne respecte pas non plus la Loi canadienne sur la santé, dont Santé Canada dit qu'elle rend obligatoire le financement complet des avortements, aussi bien dans les cliniques que dans les hôpitaux. Plus de 60% des femmes du Nouveau-Brunswick qui ont besoin d'un avortement doivent payer pour recevoir ce service à la clinique Morgentaler de Fredericton, parce que les services offerts à l’hôpital ne sont pas adaptés. Le coût de la procédure dans cette clinique varie de 700 $ à 850 $ pour des avortements qui sont réalisés jusqu'à 16 semaines de leur grossesse. Cela crée une discrimination à l'égard des femmes, en particulier envers celles qui sont en situation de pauvreté ou de précarité et celles qui ont vécu des abus sexuels. 

Les femmes qui envisagent un avortement ne devraient pas avoir à se soucier du coût de la procédure .

Interpellons notre gouvernement apathique et rappelons lui qu'il doit faire des droits reproductifs des femmes une priorité!

* En outre, pour ceux et celles qui se posent la question, sachez que vos impôts servent déjà à payer cette procédure

Ainsi, nous sommons le gouvernement du Nouveau -Brunswick de financer entièrement les avortements qui sont réalisés à la clinique Morgentaler à Fredericton, et d'abroger la loi provinciale qui limite la couverture de l'avortement (Regulation 84-20, Schedule 2 (a.1), of the Medical Services Payment Act).

Letter to
Premier of NB, David Alward The New Brunswick Government
Minister of Health, Ted Flemming The New Brunswick Government
À l'intention du premier ministre du Nouveau Brunswick, David Alward et
du ministre de la santé du Nouveau-Brunswick, Ted Flemming;

Je crois que les droits reproductifs des femmes doivent être considérés comme une priorité par le gouvernement du Nouveau-Brunswick . C'est pourquoi je considère que le gouvernement doit financer les services d'avortement prodigués à la clinique Morgentaler à Fredericton, NB.

Cordialement,
[ Votre nom ]

I believe that women's reproductive rights should be considered a priority to the government of New Brunswick. Therefore, I believe that the government should fund services at the Morgentaler Clinic in Fredericton, NB.