Non au pylône TDF rue du moulin à Oudezeele (Nord)

Non au pylône TDF rue du moulin à Oudezeele (Nord)

0 a signé. Prochain objectif : 1 000 !


Consternation

Début septembre, nous avons découvert un panneau annonçant l'installation d'un pylône TDF de 36 mètres (en réalité 39,30 m avec son paratonnerre) rue du moulin à Oudezeele, en bas du chemin du Wiost Lecke qui descend du hameau du Ryveld. Cette déclaration de travaux n'a été précédée d'aucune concertation des riverains ni d’une évaluation des impacts environnementaux.

Le paradis des promeneurs

Ce projet nous stupéfait parce que l’implantation choisie se situe au cœur d'un réseau de petites routes très fréquentées par les promeneurs et valorisé par les collectivités locales au travers de circuits et de manifestations pédestres et cyclistes depuis la fin des années 1990 (dont la Course des moulins, avec ses 2200 coureurs, ou le Cassel trophy qui passe à quelques centaines de mètres, avec ses 1700 vététistes et ses 800 marcheurs). On y croise souvent des randonneurs, des cyclistes et des cavaliers, français ou belges, qui peuvent y circuler entre les centres de Steenvoorde, d’Oudezeele, de Cassel et de Winnezeele en étant peu exposés aux voitures.

À côté du « village préféré des Français »

Le carrefour près duquel l’antenne est prévue regroupe deux pâtures anciennes et des haies qui en font un petit coin de bocage comme il est très rare d’en trouver dans le secteur. Il se situe à proximité de la motte féodale d’Oudezeele, site classé, et de la chapelle saint-Roch, haut lieu de pèlerinage pendant des siècles. Il se trouve au pied de Cassel, sommet des Flandres reconnu pour son patrimoine naturel et son patrimoine architectural, et d’ailleurs élu « village préféré des Français » en 2018.

Le risque sanitaire

Outre l’impact esthétique, nous redoutons le risque sanitaire alors qu’il n’existe aucune preuve de l’innocuité de l’exposition continue à de telles antennes. Les recommandations officielles prévoient que l’installation d’antennes ait lieu à une certaine distance des écoles parce que leur proximité n’est pas anodine pour les enfants. Donc nous craignons de nous y exposer, d’y exposer nos enfants et de voir les promeneurs dissuadés de fréquenter la zone.

Cela peut vous arriver

Depuis la loi ELAN de décembre 2018, les installateurs peuvent faire à peu près tout ce qu’ils veulent. Ils ne sont pas tenus de concerter les riverains, d’évaluer les impacts de leurs projets, ni de démontrer la réalité de leur besoin. Où que vous viviez, vous pourriez être confrontés à un tel problème.

Nous sommes préoccupés et opposés à la destruction de ce paysage ressourçant et à son exposition soutenue aux ondes, qui lui feraient perdre sa vocation de lieu de détente et de lieu où il fait bon vivre. Nous sollicitons votre soutien pour empêcher ce saccage.

Pour plus d'informations et soutenir notre action, vous pouvez consulter notre site internet (www.maraboutvert.fr), notre page Facebook, et vous pourrez bientôt consulter l'appel à dons que nous lancerons sur le site www.helloasso.com fin novembre. Si vous souhaitez recevoir des nouvelles de notre mobilisation, vous pouvez nous écrire à l'adresse maraboutvert@gmail.com