Réintégration d'un salarié dans ses fonctions

Réintégration d'un salarié dans ses fonctions

0 a signé. Prochain objectif : 100 !
Quand elle atteindra 100 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !
isabelle GENNIAUX a lancé cette pétition adressée à Tahar Belmounes

Un salarié de la CAF de Paris (Caisse d'Allocations Familiales) a été mis à la porte de son travail et sa direction l'empêche de reprendre son poste prétextant qu'il ne fait plus partie de l'entreprise.

HISTORIQUE :

Le 7 janvier 2020 :

Une cadre convoque le salarié et lui indique que sa période d'essai devrait peut-être se terminer, mais qu'elle n'a pas plus d'informations. Le salarié à demande une entrevue par mail avec son directeur d'entité sur le site de la CAF Nationale (Métro Olympiades) pour éclaircir la situation.

NB : le 7 janvier 2020 est le dernier jour de la période d'essai du salarié.

Le 8 janvier 2020 :

Le salarié prend son poste de travail comme à son habitude. 2 heures après, l'adjointe de la CAF de Nationale vient chercher le salarié et lui indique qu'elle va le recevoir en entretien. Cette dernière lui indique que sa période d'essai s'est terminée la veille et qu'il n'a rien à faire au sein de l'entreprise.

Le salarié, lui indique qu'il n'a pas reçu cette information et qu'à ce jour sa période d'essai est réputée validée. L'adjointe lui précise qu'une lettre recommandée est partie la veille pour qu'il soit notifié de la décision de la CAF.

Le salarié lui indique que le délai de prévenance de 2 semaines n'est pas respecté et que n'ayant rien reçu à ce jour il est venu travailler et que son CDI est donc validé et que cette façon de faire n'était pas tolérable pour un organisme à vocation sociale.

L'adjointe a demandé au salarié de quitter l'entreprise immédiatement et que s'il refusait elle appellerait la police. Le salarié obtempère en précisant qu'il allait demander au directeur général de la CAF de Paris d'agir.

Le salarié a ensuite envoyé plusieurs mails au directeur des CAF de Paris, Monsieur Tahar Belmounes, en lui précisant que le délai de prévenance n'était pas respecté et qu'il est venu travailler le 8/01/2020 et qu'il a donc validé sa période d'essai. Le Directeur Général lui a répondu la même chose que les cadres précédents.

----
Le salarié a reçu une lettre recommandée le 9 janvier lui précisant la fin de sa période d'essai, mais comment pouvait-il savoir que sa période d'essai se terminait le 07/01/2020 sachant que la lettre a été envoyée le 07/01/2020 ?

Selon la CAF, le salarié a terminé son contrat le 07/01/2020, mais sous quel contrat est-il quand il est venu travailler le 08/01/2020 ?

La CAF de Paris est un organisme à but social, mais ce dernier se permet de mettre fin à la période d'essai d'un salarié le dernier jour de sa période d'essai et ne le préviens pas. La CAF envoie une lettre pour notifier le salarié de sa décision mais l'envoi le dernier jour de sa période d'essai.

Le salarié, demande aujourd'hui, à réintégrer son poste en CDI au plus vite

0 a signé. Prochain objectif : 100 !
Quand elle atteindra 100 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !