Pétition fermée

STOP AUX VERBALISATIONS & ENLÈVEMENTS DES 2 ROUES À JULES JOFFRIN-CLIGNANCOURT (Paris 18)

Cette pétition avait 85 signataires


Madame, Messieurs,

Nous sommes les conducteurs de 2 roues du quartier Jules Joffrin - Clignancourt ( et par extension ceux de Paris dans sa globalité ) et à deux roues nous n'aurons bientôt plus aucune solution de stationnement.
Depuis deux mois environ, tous les 2 roues stationnés hors emplacements réservés sont systématiquement verbalisés ou enlevés et ce entre 8h et 9 h du matin.

Pour certains d’entre nous en 1 mois nous avons cumulé déjà 140 euros d’amende, qu’il nous est impossible de payer.


Nous comprenons parfaitement la verbalisation pour stationnement gênant quand le passage et la déambulation n’est plus possible pour les piétons. Cependant il n'y a sur la place Michel Petrucciani qu’une douzaine de places pour deux-roues, l’équivalent rue Duhesme vers la place Albert Kahn, et je ne parle même pas des emplacements rue du Poteau et rue Letort. Vous imaginez à quel point cela est insuffisant.

Nous n’avons pas à pâtir du manque de stationnements réservés et nous ne pouvons pas subir les verbalisations quotidiennes des agents.
Des emplacements pour les deux-roues sont disponibles dans le garage de la rue Versigny au prix exorbitant de 70€/mois si abonnement annuel et 80€/ mois lorsque il s’agit d’un mois ponctuel.
Si le stationnement en parking est une solution viable, cela ne doit pas être une obligation sous la menace d'un enlèvement par la force publique. 

Le sujet du stationnement des scooters à Paris devient de plus en plus problématique.

Une circulaire de la préfecture de police du 1 avril 2008 N°27 signée du Préfet de Police Michel Gaudin précisait qu’afin de pallier les difficultés rencontrées par les usagers 2 roues, le préfet de Police de Paris demandait à vos services de faire preuve de discernement dans l'action de verbalisation à leur encontre, et d'apprécier si le véhicule à deux roues occasionne ou non une gêne réelle pour le cheminement des piétons."
Cette circulaire date de 9 ans et depuis on ne peut pas franchement dire que la situation se soit arrangée et que le nombre de stationnement ait franchement augmenté dans le quartier.


A noter qu'également sur le site de la préfecture de Police de Paris on retrouvait dans le rappel des règles concernant le stationnement des deux roues qu'il est particulièrement demandé aux conducteurs de deux roues de ne pas stationner sur les trottoirs lorsque celui ci entraîne une gêne à l'écoulement du flux des piétons et de laisser toujours un espace suffisant pour la circulation des piétons, poussettes, fauteuils roulants… On peut donc en déduire que s'il n'y a pas gène il n'y a pas interdiction.

Monsieur l'Adjoint au Maire de Paris, nous vous saurions gré de bien vouloir prendre en considération nos difficultés. Pourriez-vous envisager d'opérer des travaux de voirie afin de répondre au besoin de stationnement du plus grand nombre de riverains, ainsi que de fournir une solution temporaire comme la ré-affectation des places de voiture et/ou d'intervenir dans la négociation des tarifs avec le garage Versigny, ainsi que dans les critères de verbalisation auprès de l’ASP ?
Cordialement,

Les conducteurs de 2 roues du quartier Jules Joffrin-Clignancourt et de Paris.

 



Aurelia compte sur vous aujourd'hui

Aurelia B a besoin de votre aide pour sa pétition “STOP AUX VERBALISATIONS & ENLÈVEMENTS DES 2 ROUES À JULES JOFFRIN-CLIGNANCOURT (Paris 18)”. Rejoignez Aurelia et 84 signataires.