Pétition fermée

Stop aux abus de l'état d'urgence

Cette pétition avait 31 794 signataires


Les attentats récents qui ont endeuillé la France et le monde sont un crime contre la liberté, la vie, le bon sens. Les risques que nous vivions d'autres horreurs dans les jours, les mois ou les années à venir existent, et nécessitent bien sûr des actions exceptionnelles et urgentes. Mais pas à n'importe quel prix...

Daesh et d'autres fondamentalistes attaquent notre mode de vie où la liberté est primordiale, il est essentiel que par l'action de l'Etat français et de nos services publics, comme la police, ces libertés ne soient pas restreintes de manière abusive. 

Je suis engagé dans des associations lyonnaises qui battent le pavé pour la COP21, pour le respect des libertés, pour plus de paix et de solidarité. J'interviens souvent en milieu scolaire, pour accompagner les jeunes dans la construction de repères leur permettant de devenir des acteurs de la société d'aujourd'hui et de demain, pour une société plus juste, plus équitable, moins violente. Et souvent je rencontre des jeunes qui, lorsqu'ils parlent de la police ou d'autres services de l'état, sont amères, en colère, voire même ont peur. Comment les aider à relativiser et à voir l'intérêt public des institutions françaises en voyant les abus de ces derniers jours sous couvert d'état d'urgence?

Nous ne sommes pas dans un état policier, les abus relayés par certains médias (merci à eux!) ces derniers jours doivent s'arrêter. Il est inadmissible que des policiers insultent des citoyens, abusent de leur force ou des possibilités que donne l'état d'urgence.

La circulaire récente (25 novembre) dans laquelle Bernard Cazeneuve rappelle que "c'est parce que la perquisition administrative est une mesure exceptionnelle qui porte particulièrement atteinte aux libertés individuelles des personnes que les policiers ou les gendarmes qui y procèdent sont tenus d'être exemplaires dans son exécution" et que "L'état d'urgence n'est en aucune façon une dérogation à l'Etat de droit"est importante mais pas suffisante : les abus doivent être punis, l'action des forces de l'ordre doit être mieux encadrée, des excuses doivent être présentées aux citoyens qui se sont fait agresser.

Nous ne devons plus accepter ou laisser impunies des situations comme celle du 25 novembre à Paris 18ème ou de nombreuses autres, que recense la quadrature du net dans un wiki entres autres informations importantes sur le suivi de cet état d'urgence.

Les abus nombreux subis par des militants le 25 novembre sont l'une des pires illustrations de ces violences. Peut-être y avait-il des provocateurs parmi les manifestants, mais apparemment ce sont d'innocents citoyens qui ont payé pour quelques casseurs. Certains vidéos sont très parlantes et effrayantes... Je vous encourage aussi à lire l'article de médiapart intitulé 29 novembre, la République placée en garde à vue.

Souvenez-vous des tristes époques de restriction des libertés pour certaines parties de la population française en raison de leurs croyances, de leur sexualité, regardez les abus qui existent dans d'autres pays, relisez "matins bruns" ou même écoutez-le si vous préférez. Et réagissez.

En signant cette pétition, nous demandons donc que Bernard Cazeneuve aille plus loin que la circulaire du 25 novembre 2015 en punissant les policiers commettant des violences injustifiées, en encadrant de manière encore plus rigoureuse les abus afin que les horreurs des derniers jours ne se reproduisent pas, et que l'état d'urgence soit le plus court possible, pour le bien de tous.

L'état d'urgence n'est certainement pas le seul et le meilleur moyen de lutter contre le terrorisme et la guerre. Apparemment il y a fort à faire pour réformer l'antiterrorisme en France, il serait intéressant de se poser la question des ventes d'arme, dont la France tire un grand bénéfice, aller plus loin dans la diplomatie et la recherche de la paix, et apprendre enfin à vivre tous ensemble sur cette planète sans que personne ne soit oublié ou lésé. Avant les armes, avant le fondamentalisme religieux, c'est la misère qui est responsable, la misère de laquelle naissent parfois des horreurs. Combattons la misère partout où elle se trouve... Et vivons libres! 



Joris compte sur vous aujourd'hui

Joris DARPHIN a besoin de votre aide pour sa pétition “Stop aux abus de l'état d'urgence !”. Rejoignez Joris et 31 793 signataires.