Pétition fermée

Stop au Déni de la maladie de Lyme ! Oui à l'autorisation de la PCR Véterinaire !

Cette pétition avait 1 970 signataires


 

Les destinataires de ce courrier et pétition en ligne sont l’ensemble des députés nationaux, européens et sénateurs.
Chers Élus, Mesdames, Messieurs députés ou sénateurs
Vous n’êtes pas sans savoir le véritable déni médical qui concerne la maladie de Lyme qui s’apparente de plus en plus au plus grand scandale sanitaire que notre pays va connaître alors même qu’on nous dit que nous disposons selon vos dires du meilleur système de santé et de soins dans le monde.
Sans doute que les simples citoyens que nous sommes n’ont pas le même regard que vous quand il faut sortir sa carte bancaire avant sa carte vitale.

Le rôle d’un élu est, bien sûr, de remplir les obligations liées à son mandat, c’est-à-dire participer au travail législatif et au travail de contrôle au gouvernement.
Cependant, votre pouvoir d’action ne s’arrête pas seulement à cela la liste est longue comme par exemple la possibilité d’amender un projet de loi.
Le plus important de vos pouvoirs est la possibilité de déposer des propositions de loi et donc de faire entrer dans le débat national des questions essentielles de notre société.

Avant de vous poser les questions que les malades se posent aujourd’hui et de plus en plus de médecins quelles que soient leurs disciplines revenons sur les faits en France pays épargnés par cette pandémie qui s’arrête à la frontière allemande selon la sécurité sociale et notre gouvernement.

En effet, le consensus de 2006 toujours appliqué en France (remis en cause puis invalidé aux Etats-Unis et en Allemagne) considère la Maladie de Lyme comme une maladie rare. Les tests français sont calibrés pour que dans la population pas plus de 5 % des tests puissent être positifs.
De plus si le test Elisa de première intention est négatif les malades non pas accès au test de confirmation le Western Blot ce qui est un cas unique concernant toutes pathologies.
Encore, même si les deux tests reviennent positifs dans une grande majorité des cas, on nous dira qu’il s’agit d’un faux positif.
Enfin, en cas de sérologie négative les malades sont renvoyés vers d’autres spécialistes et en général en psychiatrie.

En Allemagne par exemple, il existe des tests plus fiables comme aux Etats-Unis ou d’autres pays qui prennent au sérieux l’ampleur de la pandémie et reconnaissent le Lyme chronique ce qui bien sûr n’existe pas en France. En France, un test vétérinaire fiable existe pour dépister des malades :
La PCR vétérinaire permet de détecter directement l'ADN de la bactérie et d’éventuelles coïnfections dans le sang, souvent, présentes également.
Pourtant en France ce test n’est pas reconnu et les malades ne sont pas pris en charge. Ils payent donc eux-mêmes leurs traitements, ou partent à l'étranger pour se faire soigner pour plusieurs milliers d'euros. Il est donc évident que la quasi-totalité essai de se soigner comme ils le peuvent n’ayant pas les moyens financiers de payer eux-mêmes leurs traitements.

Comment expliquer que dans notre beau pays seulement 28 000 cas sont recensés chaque année quand en Allemagne plus de 300 000 cas sont détectés
Comme pour Tchernobyl, les tiques ne passent pas notre frontière. Bizarre non ?

À qui cela profite-t-il ??? Les malades sont souvent soignés pour d'autres pathologies qu''ils n’ont pas est-ce normal ?
L’homologation de la PCR dans le protocole de détection de cette maladie permettra simplement de soigner les malades de cette maladie et d'arrêter l'errance médicale et la dégradation physique et psychique de ces malades. Une prise en charge antibiotique permet la guérison ou améliore l’état de santé et ferait donc des économies pour notre sécurité sociale.
Une perte pour les lobbies pharmaceutique ?
Plusieurs chercheurs et universitaire ont pris position pour des tests fiables, la révision du consensus de 2006 et l'homologation de la PCR.
Acceptez-vous en tant qu’élus de la nation représentant du peuple que des malades ne soient pas soignés en France ?
Ce qui engendre pour eux une dégradation physique mais aussi sociale, financière, professionnelle, etc. (perte de travail, vente des biens immobiliers...)

Pour conclure cher(es) Elu(es), voici les questions qui vont sont adressées :

- Pourquoi n’avez-vous pas réagi lors de l’annonce du plan national annoncé par Madame La Ministre Marisol Touraine.
Où sont les financements ?
Quand va-t-on prendre en charge cette maladie en 2022 2032 2050 ? Quand va-t-on reconnaître le Lyme chronique ?
Pourquoi ne pas autoriser un test qui existe déjà dans les cliniques vétérinaires ? Beaucoup d’autres questions auraient dû être soulevé, mais il n’est jamais trop tard pour le faire et vous êtes les seuls à pouvoir le faire !

- Pourquoi aucun élu dépose une proposition de loi pour homologuer ce test fiable de la PCR ?

- Quelle est votre position sur le sujet ? Qu’avez-vous fait pendant vos mandats pour ce problème de santé publique ?

- Serez-vous complice de ce scandale sanitaire ou acteur en regardant ce qui se passe dans nos pays voisins et plus lointains en prenant une position claire sur le sujet et en jouant votre rôle d’élus ?

- Que direz-vous demain au malade contaminé par le sang de donneur porteur de la borréliose, alors même que vous êtes parfaitement informés de la situation ?

Dans l’attente de vos réponses et prise de position publique veuillez Mesdames, Messieurs les députés et sénateurs recevoir nos plus cordiales salutations.

STOP AU DENI DE LA MALADIE DE LYME

 

 https://www.youtube.com/watch?v=h7_zu0eYGwg&feature=youtu.be



Malade compte sur vous aujourd'hui

Malade DE LYME a besoin de votre aide pour sa pétition “Stop au Déni de la maladie de Lyme ! Oui à l'autorisation de la PCR Vétérinaire !”. Rejoignez Malade et 1 969 signataires.