Petition Closed
Petitioning Directeur général de Sanofi Christopher Viehbacher and 3 others
This petition will be delivered to:
Directeur général de Sanofi
Christopher Viehbacher
Les membres de conseil d'administration de Sanofi
Dont Total et l'Oréal
Les actionnaires de Sanofi
Président du Conseil d'Administration
Serge Weinberg

Stop à la suppression des emplois chez Sanofi !

Sanofi est une entreprise pharmaceutique française, 1ère européenne, 3ème mondiale qui grâce à sa recherche, conçoit, fabrique et commercialise des médicaments et des vaccins dans le monde entier. En France, un médicament sur deux est produit par Sanofi comme :
- Doliprane, Aspégic (Antalgique)
- Plavix (cardio vasculaire)
- Stilnox ( troubles du sommeil )
- Lovenox( Anti thrombotique )
- Taxotère ,Eloxatine ,Jevtana (anti cancéreux)
- Pentavac (vaccin)
 
Sous l’action de son directeur général Christopher Viehbacher et du conseil d’administration (Jean-René Fourtou, Thierry Desmarest, Igor Landau, Laurent Attal, Claudie Haigneré, …), Sanofi est passé d’une politique industrielle à une politique financiere au profit de ses dirigeants et de ses actionnaires (L’Oréal, Total et différents fonds de pensions)
- Christopher Viehbacher  a gagné 7 millions d’euros en 2011 et est largement augmenté tous les ans
- Bénéfices de Sanofi 8,8 milliards d’euros en 2011 (40 milliards sur les cinq dernières années)
- 35% des bénéfices sont reversés aux actionnaires
- La direction a pour objectif d’augmenter cette part à 50% d’ici 2015 (= 4,5 milliards d’euros)
- Sanofi veut se désengager du site de Recherche de Toulouse (614 emplois) et supprimer la recherche (200 emplois) sur Montpellier
- 20% des effectifs recherche ont déjà été supprimés en France depuis 2 ans.
 
Cette stratégie met la recherche pharmaceutique française, européenne et la santé des patients en péril. L’histoire interne nous montre que les économies nécessaires à ce type de politique se sont toujours réalisées par la fermeture de centres (8) et des réductions d’emplois (chercheurs, visiteurs médicaux, production soient 3758 postes supprimés dans le groupe en France sur les quatre dernières années). Ces chiffres ne prennent pas en compte les milliers d’emplois induits supprimés.
Dénigrés par la direction et dépossédés de leur mission première, les salariés de Sanofi Recherche refusent cette politique. Désireux de continuer leur action de santé publique au service des malades, ils vous soumettent cette pétition à la signature.

 

Stop à la suppression des emplois chez Sanofi !

Stop à la financiarisation irresponsable et inhumaine du groupe !

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Pour suivre notre action :

- notre page Facebook Les Sanofi : http://www.facebook.com/LesSanofi
- notre revue de presse Scoopit Les Sanofi : http://www.scoop.it/t/les-sanofi
- notre compte twitter : @MvtSanofiTL


Letter to
Directeur général de Sanofi Christopher Viehbacher
Les membres de conseil d'administration de Sanofi
Dont Total et l'Oréal Les actionnaires de Sanofi
and 1 other
Président du Conseil d'Administration Serge Weinberg
(Lettre de pétition au Président du Conseil d’Administration Serge Weinberg et à ses membres, au DG de Sanofi Christopher Viehbacher et aux actionnaires du groupe, en premier lieu L’Oréal et Total).

 
 
Mesdames, Messieurs,
 
 
Je dénonce  votre politique irresponsable et destructrice d’emplois partout dans le monde au profit des actionnaires.
 
Je demande :
 
- Un abandon de votre stratégie néfaste, en faveur d’une stratégie éthique et responsable pour l’entreprise Sanofi.
 
- Un meilleur investissement des bénéfices au profit de la recherche interne,  pour trouver les médicaments de demain au bénéfice de la santé de tous.
 
- Une politique de l’emploi ambitieuse et ouverte sur la jeunesse, avec une politique des ressources humaines respectueuses de ses salariés
 
- Le maintien et le soutien indéfectible de l’activité de recherche en France, notamment sur les sites de Toulouse et Montpellier.
 
- Sanofi doit et peut assumer sa mission première de santé publique, cet enjeu exige un changement de votre politique d’entreprise prenant véritablement en compte vos responsabilités sociales, économiques, scientifiques et humaines.