Stop à la hausse de 6% de l'électricité

0 a signé. Allez jusqu'à 25 000 !


HAUSSE DE 6% DU PRIX DE L'ÉLECTRICITÉ

Nous sommes en  2019  et les taxes continuent encore d'augmenter pour nous tous !!!

Cet été, une hausse de près de 6% est prévue, nous la jugeons irresponsable. Ce sont près de 25,6 millions de foyers concernés sans compter les 3.2 millions de petits professionnels. Nous sommes donc solidaires de la CLCV et de l'UFC-Que Choisir.

Le gouvernement a le choix de ne pas suivre le conseil d'une commission qui se place en dehors des réalités et contestons par ailleurs la loi qui oblige à répercuter intégralement ces coûts sur les consommateurs.

Nous ne devons plus être tenus responsable des hausses des coûts d’approvisionnement et de l’envolée des prix sur le marché.

Au coeur de la crise des Gilets Jaunes et à la sortie du Grand Débat, cette hausse est un mépris total de la situation sociale en France.

- L’État doit baisser les taxes sur l’électricité : TVA et contribution au service public de l’électricité.
- EDF doit mettre en place un plan d'urgence pour réaliser des économies de gestion
-  Modifier la la loi (Décret n°2009-975 du 12 août 2009 relatif aux tarifs réglementés de vente de l'électricité) qui stipule que les coûts d'approvisionnement d'EDF soient répercutés auprès du consommateur 

-  Favoriser l'ouverture à la concurrence. EDF domine malgré la soit-disante ouverture et cela grâce à son monopole sur le parc nucléaire. Ce quasi-monopole permet à EDF une exploitation de ses capacités de production, notamment nucléaires. Cela est contraire aux intérêts des consommateurs.

La facture électrique est composée à 40% de taxes que le gouvernement pourrait décider de baisser si il le voulait...Pour rappel,  c'était prés de 2,4 milliards d’euros de surcoût qui ont été supportés par l’ensemble des consommateurs, entre 2012 et 2016.

Par ailleurs : 

NOUS DEMANDONS DONC UN "GRAND DÉBAT" SUR LES TAXES SUITE AU GRANDS DÉBATS !

--Les prix des carburants ont encore augmenté en France. Récemment, le gazole a été touché avec une augmentation . La loi alimentation va provoquer des hausses de tarifs sur des produits alimentaires de grande marque, entre +0,5 et +9,9%

--Les prix des carburants vendus dans les stations-service ont continué d'augmenter : en début d'année 2019, dans le sillage des cours du pétrole.

 --Les tarifs des péages autoroutiers ont eux augmenté de 1,8% à 1,9% au 1er février 2019

En décembre dernier, Édouard Philippe s'était engagé à geler les hausses des tarifs de l'électricité et du gaz au 1er janvier 2019 pour nous calmer...Parole non tenue

Les compagnies pétrolières, maritimes, et les sociétés du CAC 40 doivent mettre la main à la poche et contribuer à ce qui nous concerne tous.

CONCERNANT LES COMPAGNIES MARITIMES ET AÉRIENNES : 

L'Union française des industries pétrolières a prévenu que le gazole va augmenter de plus de 34 centimes pendant le mandat d'Emmanuel Macron. 

Ce sont des nouvelles taxes qui viendront s'ajouter à l'augmentation des impôts, des cotisations sociales et pas que. La transition énergétique est mise en avant en faisant porter la responsabilité de la pollution sur les automobilistes et profiter cette aubaine pour vider les fonds de nos poches

La preuve le projet de loi de finances rectificative pour 2018, examiné au Sénat, a transféré 600 millions d’euros de recettes de la taxe sur les carburants destinés au budget de la transition écologique pour les réaffecter au budget général. 

En revanche les véritables pollueurs sont exonérés de ces taxes sur le carburant. Cela est la pire des injustices. Le particularisme fiscal du transport aérien et maritime n'a plus de raison d'être. Les français ne doivent plus porter le chapeau pour des compagnies qui se goinfrent sur leur dos. Ce sont eux qui tuent la planète.

Les cargos, supertankers et paquebots de croisière qui brûlent des produits pétroliers (fuel lourd) extrêmement polluants. Pour exemple, le Harmony of the seas, le plus grand paquebot de croisière du monde, brûlerait quotidiennement quelque 250 000 litres du diesel le plus polluant du monde. 

Par comparaison, un paquebot à quai pollue autant qu'un million de voitures.

Le transport aérien est lui l’un des modes de transport les plus polluants par kilomètre parcouru. Et si même si ce secteur ne représente, pour l’heure, que 2 à 3% des émissions mondiales de carbone, sa part devrait suivre la forte expansion attendue du trafic aérien dans les prochaines années.

Nous exigeons que les compagnies aériennes et maritimes ne soient plus exonérées des taxes sur le carburant. Selon l'Association du transport aérien internationale, les bénéfices cumulés des compagnies aériennes devraient atteindre 38,4 milliards de dollars en 2018, contre 34,5 milliards en 2017.

Cette taxation des compagnies  est une nécessité absolue. Peu importe nos idées politiques, nos idées différentes sur d'autres sujets, nous devons être le plus solidaire sur cette question-là afin de nous faire entendre et demander que: 

1°) - les vols internes soient immédiatement taxés et ne profitent plus d’une vraie niche fiscale: aucune taxe sur le kérosène ni de TVA sur les billets internationaux. Les Etats-Unis, le Brésil, le Japon, la Norvège, la Suisse ou encore les Pays-Bas ont déja mis en place la taxation des vols internes.


 2°) - que Emmanuel Macron s'engage à revoir la position de la France sur la convention internationale de Chicago de 1944. L’objectif était de développer le trafic international sauf qu'à l'époque les questions de la pollution et de la transition énergétique ne se posaient pas.


3°) - que soit annulé l'article 265 bis du code des douanes qui précise que «les livraisons des produits pétroliers pour le transport fluvial de marchandises sont exonérées de TICPE». Pour information, leur pollution en particules ultrafines équivaut à celle de 50 millions de voitures.


4°) - Que les grands groupes pétroliers soient taxés. Le géant pétrolier français a récemment annoncé un résultat net de 8,6 milliards de dollars pour l'année 2017, soit une hausse de 39 % par rapport à 2016. Total possède aussi la meilleure rentabilité des capitaux propres parmi les majors.


5°) - Soient annulées les taxes à venir sur le carburant dans le prochain budget 2019Les gilets jaunes existent parce que nous voulons avant tout de la justice sociale et non une prise d'otages citoyenne. 
Réfléchir à des solutions pour moins polluer et préserver notre planète est une chose importante mais cela ne doit pas se faire au détriment des moins favorisés

Thierry Paul Valette  ( Co/fondateur des Gilets Jaunes Citoyens )

Delphine Cren ( Gilet Jaune, responsable coordination des Gilets Jaunes Citoyens ) 


Voulez-vous partager la pétition ?