Sauvegardons la Côte Basque des projets de bétonisation massifs

0 a signé. Allez jusqu'à 2 500 !


Habitant, amoureux du Pays Basque, de ses paysages, de la Rhune, vous êtes concernés par cette pétition!

Olhette est un quartier d'Urrugne situé entre Ascain et Ibardin.

C’est un écrin de verdure adossé à la montagne de Ciboure et aux contreforts de la Rhune. Les prairies et les terres agricoles y sont séparées par de calmes chemins en creux typiques du Pays Basque avec des haies de noisetiers et de chênes centenaires.

Quatre cours d’eau traversent Olhette, tous classé au site Natura 2000 de la Nivelle.

Ces cours d’eau sont habités par une espèce protégée et en voie de disparition, une petite tortue d’eau douce nommée cistude d’europe.

En 2008 la municipalité d’Urrugne a déjà permis la construction d'un lotissement de 90 maisons (« Penzia Berri »), dans une zone humide et inondable traversée par le site Natura 2000, au mépris de la loi littoral qui devait s'appliquer à Olhette puiqu’il s’agit d’un quartier d’Urrugne isolé en pleine campagne.

La loi littoral du 3 janvier 1986 s’applique sur l’intégralité de la surface des communes qui ont un littoral. Elle traite de la protection, de l’aménagement et de la mise en valeur des communes du littoral Français. Elle n’autorise la densification de l’Urbanisation qu’au contact des villes, bourgs et VILLAGES et interdit la création de lotissements en pleine nature. Ce premier lotissement Penzia Berri était donc illégal 

Le PLU d’Urrugne est actuellement en cours de révision.

Le statut de VILLAGE a été donné à Olhette dans ce projet de PLU et deux nouveaux lotissements sont à l’étude.

Pourtant, hormis l’école, déjà saturée, aucun service, aucun transport, aucun commerce qui permettrait cette appellation de VILLAGE n’existe à Olhette.

Cela n’est pas anodin. Ce simple mot VILLAGE accélère déjà et va accélérer encore la spéculation immobilière au détriment des derniers espaces agricole et naturels.

La construction des voieries indispensables pour desservir ces projets de lotissements va nécessiter la destruction de centaines de mètres haies et l’abattage de chênes centenaires avec un impact négatif immédiat sur les paysages et sur le maintien de la faune et de l’avifaune.

L’imperméabilisation des sols consécutive à ces projets immobiliers aura pour conséquence immédiate une augmentation du ruissellement et donc de l’érosion et de la pollution des cours d’eau collecteurs classés Natura 2000 et habitat de la Cistude d’Europe, espèce ultra protégée.

Les géomètres des promoteurs sont déjà en action sur place alors même que le projet de PLU n’est pas finalisé et avant même que l’enquête publique ne soit lancée, traduisant la certitude des pouvoirs publics d’une réalisation rapide.

Nous ne pouvons accepter l’absence de concertation des riverains par la municipalité et la communauté d’agglomération du Pays Basque pour ces projets illégaux au regard de la loi littoral qui impacteront de façon durable et inéluctable leur cadre de vie.

Nous ne pouvons pas accepter que le PLU serve de rares intérêts privés au détriment de l’intérêt général, des terres agricoles, des paysages et de              l'écologie.

A vous tous qui comme nous refusez qu’on nous impose un urbanisme d’opportunité, non consenti et destructeur pour l’environnement et les paysages, signez la pétition et n’hésitez pas à la relayer.

Merci pour votre soutien !