Projet de Loi Coralie pour une scolarité Egalitaire !

Projet de Loi Coralie pour une scolarité Egalitaire !

0 a signé. Prochain objectif : 15 000 !
Quand elle atteindra 15 000 signatures, cette pétition deviendra l'une des plus signées sur Change.org !
Coralie CORBEC a lancé cette pétition adressée à Emmanuel Macron (Président de la République française.) et à

Nous avons besoin de vous pour grossir les rangs des personnes désireuses d'interpeller l’État et ses politiques, pour faire changer les lois et changer le regard sur l'instruction des jeunes personnes en situation de handicap.

Nous sommes Bruno, Hélène et Alyce parents et sœur adoptifs de Coralie.

Pour la genèse, Coralie a rejoint notre famille, par la merveilleuse aventure de l'adoption à l'âge de 2 ans. Si jamais vous vous posez la question, sachez que dès le début de notre histoire nous savions que Coralie était atteinte de ce syndrome et les handicaps que cela engendrerait. Nous nous sommes toujours battu pour offrir le meilleur comme chaque parents à Coralie et nous lui avons promis de toujours nous battre pour ses droits et son apprentissage scolaire. Fatiguant, épuisant mais c'est ça aussi le rôle de "Parents".

Coralie est une jeune fille de 19 ans atteinte du syndrome de DiGeorge, cette maladie touche, le système immunitaire, cardiaque digestif , intellectuel et moteur des enfants et jeunes porteurs. L'âge mental de Coralie est estimé à 10 ans ce qui rend ses apprentissages plus longs.

Coralie a commencé une scolarisation il n'y a que très peu de temps faute de proposition cohérente de scolarisation lors de ses différents traitements lourds.

Coralie a 19 ans, oui mais, un niveau de primaire dans ses acquis. A la fin de cette année, elle va avoir 20 ans et elle va perdre complètement ses droits aux aides pour sa scolarisation à son domicile. Ces droits lui ont permis de financer l'emploi d'enseignants pour pouvoir apprendre les bases du français, des maths, faire de l'art plastique, avoir des notions en informatique et découvrir la mythologie et l'histoire.

Je dis bien des notions et des bases car Coralie, de part sa déficience mentale (due à sa pathologie) et de son retard dans ses apprentissages (dus à des débuts décalés faute d'enseignement adapté lors de ses différents traitements lourds) a donc accumulé beaucoup de retard dans sa scolarité.

Aujourd'hui quand on parle de scolarité française, on est en droit de penser qu'elle est libre et gratuite pour tous, pour les enfants ordinaires comme en situation de handicap. Aujourd'hui, nous sommes également en droit de penser que, tous, nous avons une chance d'apprendre, de se cultiver, de savoir lire, écrire et compter.

Aujourd'hui, nous nous révoltons face à l'illettrisme de certains adultes. Oui, mais voilà.

  • Aujourd'hui en France, pays de l’Égalité, de la Fraternité et des Libertés, les enfants et jeunes en situation de handicap sont plus que jamais des oubliés de l’État au niveau de leur scolarité.

Ces enfants n'ont-ils pas le même droit à l'acquisition des savoirs comme les enfants dit ordinaires ? Le handicap doit-il aussi être causé par des Institutions qui ne prennent pas en compte, faute de loi à appliquer en cohérence avec la réalité du terrain, les besoins des jeunes en situation de handicap?

Car aujourd’hui, en 2021, dans un pays riche et civilisé, aucune loi ne permet à des jeunes de plus de 20 ans en situation de handicap de continuer gratuitement leur progression dans l'acquisition de leur connaissance scolaire.

  • Aujourd'hui, en 2021, donc au 21ème siècle, une jeune fille motivée par le savoir a du mettre en place une cagnotte pour pouvoir continuer à progresser dans ses fondamentaux scolaires.

Bien heureusement pour elle et sa famille, Coralie a réussi après des mois d'incertitudes, d'espoirs, d'illusions et de désillusions, de batailles administratives et à grands coups de mises à jour quasi journalières de sa pétition à obtenir le montant nécessaire pour engager personnellement ses enseignants pour l'année scolaire à venir ! Une victoire me diriez vous ! Oui une victoire et une belle ! Mais à quel prix !

Au prix d'un investissement majestueux de la part de sa famille et de son association, au prix d'un stress potentiellement dangereux pour la santé de Coralie et de ses parents qui se sont investis comme jamais dans cette bataille, au prix de rendez-vous désespérés et décevants avec les instances administratives, au prix de doutes et d'un risque de ne pas pouvoir continuer.

  • Comment expliqueriez-vous, vous, à votre enfant de 10 ans (car c'est l'âge mental de Coralie) que, faute de sous, vous ne pouvez pas le laisser continuer à faire ce qu'il aime faire, c'est-à-dire apprendre ?

Comment expliqueriez-vous, vous, à votre enfant que les enfants ordinaires peuvent le faire et pas lui parce qu'il a une différence même si l'on est dans un pays d’Égalité? Coralie est à ce jour la seule (voir même la rare) jeune fille en situation de handicap à notre connaissance à avoir lancé une pétition et une cagnotte et à avoir pu mener cette bataille à bien pour la continuité de sa scolarisation.

Ce combat que d'autre famille n'a pu mener faute de temps, de force et de courage ! Car il en faut énormément pour pouvoir tenir sur la distance sans baisser les bras ! C'est entourés par des gens bienveillants, compréhensifs, généreux et loyaux que Coralie et sa famille ont pu arriver à ce résultat ! Obtenir le financement pour cette première année scolaire sans bouée.

Vous l'aurez compris, une bataille a été gagnée mais pas la guerre !

Notre motivation suivante, et qui sera peut-être la votre aussi, est qu'une loi pointe le bout de son nez dans les rayons des divers codes procéduriers qui régissent la scolarisation de notre jeunesse en situation de handicap.

Comment peut on laisser dire qu'un jeune en situation de handicap peut voter à partir de 18 ans sans qu'il ne comprenne un traître mot de ce qu'il lit sur les prospects des politiques faute de connaissance minimale en français.

Purement incohérent !

Coralie étant majeur, en droit de vote, sait grâce à ses parents l'importance de son bulletin dans une urne et c'est pour cela qu'elle donnera sa voix à un politique capable de l'entendre et surtout de l'écouter dans sa démarche pour la véritable inclusion sociale.

Elle se battra, aidée par sa famille, pour qu'une loi permette à tous les autres jeunes comme elle, désireux d'apprendre bien après l'âge légal de fin de scolarité, de continuer à s'instruire sans se soucier d'un problème de financement car personne ne doit pâtir d'un retard au démarrage dans les apprentissages et personne ne doit pâtir de son handicap, pas aujourd'hui, en 2021 ni les années suivantes.

N'ayons plus d'autres Coralie et laissons ensemble une très belle chance aux jeunes dans cette situation d'avoir un monde plus serein !

Les parents de Coralie pour Coralie et Aurélie Webmaster de l'Association Les Amis De Coralie.

0 a signé. Prochain objectif : 15 000 !
Quand elle atteindra 15 000 signatures, cette pétition deviendra l'une des plus signées sur Change.org !