Petition Closed

Appel de Beyrouth pour une Méditerranée du vivre-ensemble

This petition had 288 supporters


The text in English is available below

Face à la violence inouïe qui se déchaîne contre l’homme et sa dignité, en Orient et ailleurs dans le monde,

Faisant le constat de la responsabilité du terrorisme d’Etat au Moyen-Orient, notamment celui du régime syrien, qui, depuis 2011, a préparé le terrain à un terrorisme dit islamiste-jihadiste, lequel, depuis 2014, se propage et menace aujourd’hui l’Europe et l’Afrique,

Prenant acte de la montée des crispations identitaires, de l’intolérance, de la discrimination et du rejet de l’Autre, en Europe et au-delà, qui menace, à terme, la démocratie, et soucieux du principe d’égalité des citoyens en droits et en libertés, garanti par la Déclaration universelle des droits de l’homme,

Conscients de la valeur inestimable du modèle pluraliste du vivre-ensemble, que les peuples du bassin méditerranéen ont su mettre en place au long des siècles, à travers leurs cultures et leurs modes de vie,

Forts de l’expérience du modèle libanais du vivre-ensemble, au sein duquel s’associent institutionnellement, dans la gestion de l’Etat et l’exercice du pouvoir, musulmans et chrétiens ; mais où également, fait unique dans le monde musulman,  sunnites et chiites sont également associés dans la gestion du même Etat,

Constatant les limites des actions militaires menées contre le terrorisme dit islamiste dans le monde arabe, plus particulièrement au Levant, et face aux risques de dérapage que peuvent comporter les mesures sécuritaires qui se mettent progressivement en place en Europe et qui pourraient menacer les droits fondamentaux de l’homme,

Nous, signataires de cette pétition, appelons les modérés des deux rives de la Méditerranée qui partagent notre vision à jeter les bases d’une « Charte d’une Méditerranée du Vivre-Ensemble » et à créer un observatoire du vivre-ensemble :

Beyrouth le 23/05/2016

Call from Beirut for a Living Together Mediterranean

Pressured by the tremendous violence aiming at the human life and the human dignity in the East and anywhere else in the world,

Noting the responsibility of the State Terrorism in the Middle East, mainly the terrorism of the Syrian regime, which, since 2011, has been preparing the necessary grounds for an Islamist-Jihadist terrorism that has been spreading since 2014 and threatening Europe and Africa,

Taking into account the rise of the identity related tensions, intolerance, discrimination and the rejection of the other in Europe and beyond, which is a menace to democracy, and mindful of the principle of equality of citizens in rights and freedoms guaranteed by the Universal Declaration of Human Rights,

Being aware of the inestimable and irreplaceable value of the pluralist model of Living Together that the peoples of the Mediterranean region have been able to set up through the centuries, their cultures and their lifestyles,

Having experienced the Lebanese Living Together, within which Muslims and Christians join in the institutional administration of the State and in the exercise of the authority; and within which, in a world first, Sunnites and Shiites work hand in hand in the management of the same State,

Seeing the limits of the military actions against what is known as Islamist Terrorism in the Arab World, and more specifically in the Levant region, and responding to the risk of slippage of the security measures being implemented progressively in Europe and that could jeopardize the fundamental human rights,

We, petitioners, call upon the moderates of both sides of the Mediterranean, the moderates who share our vision, to lay the foundation for a “Charter for a Living Together Mediterranean” and to create an observatory on the Living Together.

Beirut  23/05/2016

Signataires/ The Petitioners :

Shirine Abdallah, Samir Abdel Malak (avocat), Firas Abi Younès (avocat), Hicham Abou Nassif (professeur d’université), Georges Aftimos (ancien président de l’ordre des médecins), Ali el-Amine (journaliste), Maha Aoun (journaliste), Chawki Azouri (psychanalyste), Assaad Béchara (journaliste), Youssef Bitar (professeur de philosophie), Mary Boghossian Salamé, Jocelyne Boustany (politologue), Fady Bustros (consultant), Yoland Cady (enseignante), Sami Chamoun (avocat), Mohammad Hussein Chamseddine (chercheur), Amal Charif , Marwan Chédid (avocat), Antoine Courban  (médecin, professeur d’université), Chawki Dagher (avocat), Hussein Dannawi (avocat), Hind Darwish (éditrice), Jabbour Douaihy (écrivain), Ernest Eid (avocat), Carole Faddoul, Maurice Faddoul (avocat), Diana Fadel, Badia Fahs (journaliste), Moustapha Fahs  (journaliste), Chryssoula Fayad (enseignante), Mona Fayad (professeur d’université, psychologue), Hala Frangié (avocate), Samir Frangié (politologue, ancien député), Nadine Garabédian (consultante), Hanine Ghaddar (journaliste), Issa Goraieb (journaliste), Tony Habib (ingénieur), Antoine Haddad (professeur d’université), Elie el-Hage (journaliste), Mayyad Haïdar (avocat), Samer Hajj Chéhadé (conseiller pédagogique), Michel Hajji Georgiou (journaliste), Lina Hamdane (journaliste), Nathalie el-Hani (professeur d’université), Mohammad Harfouche (journaliste), Fatina Homsi, Fady Honein (avocat), Salah Honein (avocat, ancient député), Yasser Ibrahim (dignitaire religieux), Stavro Jabra (caricaturiste), Sana’ el-Jaq (journaliste), Abbas Jawhari (dignitaire religieux), Rouba Kabbara (journaliste), Regina Kantara (avocat), Joseph Karam (avocat), Walid Kassir (professeur d’université), Antoine Kassis (ingénieur), Nabil Katra (avocat), Jean-Pierre Katrib (chercheur, consultant), Michel Béchara el-Khoury (ancien Gouverneur de la Banque centrale, avocat), Michel Youssef el-Khoury (avocat), Antoine el-Khoury Tok (président de municipalité), Raymond Maalouf (ingénieur), Charif Majdalani (professeur d’université, écrivain), Chibli Mallat (avocat, professeur d’université), Michel Mecattaf, Ghassan Moghabghab (avocat), Câline Morcos (architecte d’intérieur), Elias Moukheiber (avocat), Abdallah Moussallem (avocat), Fouad Moussallem, Sélim Mouzannar, Malek Mroué (journaliste), Sami Nader (consultant), Alexandre Najjar (avocat, écrivain), Ibrahim Najjar (avocat, ancien ministre), Maha Najjar (enseignante), Sandra Noujeim (journaliste), Hassan-Tâbet Rifaat (avocat), Hassane Rifaï (avocat), Georges Saad (professeur d’université), Wissam Saadé (journaliste), Bahjat Salamé (activiste), Mahmoud Sammoura (journaliste), Ahmad Sankari (professeur d’université), Ziad el-Sayegh (écrivain et chercheur), Charbel Skaff (professeur d’université, psychanalyste), Obad el-Sokhen , Farès Souhaid (médecin, ancien député), Nada Souhaid, Akram Succariyé (professeur d’université), Raphaël Tabet (médecin), Louis Tannoury (œnologue), Ihab Torbey, Michel Touma (journaliste), Khaled Ziadé (écrivain, ancien ambassadeur) et Kamal el-Zouki.

*Le noyau de base de l’initiative est formé de Samir Frangié, Michel Hajji Georgiou, Hind Darwish, Antoine Courban, Sélim Mouzannar, Hassane Rifaï, Sami Nader, Moustapha Fahs, Jabbour Douaihy, Chawki Azouri, Charif Majdalani, Hanine Ghaddar, Ali el-Amine et Mohammad Hussein Chamseddine.

 



Today: Groupe de l'Appel de Beyrouth pour une Méditerranée du vivre-ensemble is counting on you

Groupe de l'Appel de Beyrouth pour une Méditerranée du vivre-ensemble needs your help with “Société civile: Appel de Beyrouth pour une Méditerranée du vivre-ensemble”. Join Groupe de l'Appel de Beyrouth pour une Méditerranée du vivre-ensemble and 287 supporters today.