Pour un report du LSU à l'année scolaire 2017-2018

0 a signé. Allez jusqu'à 500 !


Pour le premier degré, cela fait plusieurs mois que le Sgen-CFDT alerte de façon répétée le directeur académique au sujet du LSU : nous avons alors condamné les conditions précipitées de sa mise en oeuvre et demandé davantage de souplesse.

Pour le second degré, le Sgen-CFDT est intervenu à plusieurs reprises tant au niveau national qu'au niveau académique (lors des CDEN et CTSD du mois de février) pour alerter le ministère et le rectorat sur la grande fatigue des professeurs du collège. Nouveaux programmes sur quatre niveaux à préparer, mise en place des nouveaux dispositifs pédagogiques (AP, EPI, CVC), multiplication des conseils pédagogiques et des réunions plénières pour mettre en place la réforme des collèges dans les établissements et maintenant mise en place du LSU (Livret Scolaire Unique) généralisée avec un nouvel outil bien peu intuitif et chronophage, cela fait beaucoup, cela fait trop !

Si nous avons soutenu et soutenons encore un certain nombre de principes et d'idées nouvelles contenues dans la réforme du collège, si nous refusons toujours l'immobilisme de ceux qui refusent tout changement, nous n'acceptons pas cette mise en place précipitée et généralisée. Comme nous le défendons depuis septembre dernier, tout ne peut être parfait dès cette année scolaire, d’autant plus lorsque les outils numériques proposés sont loin d’être au point !

Le Sgen-CFDT Alsace exige donc que l’on tienne compte de l’épuisement des personnels des collèges d’Alsace en reportant à l’année scolaire 2017 – 2018 tout ce qui n’est pas indispensable à la réussite des élèves et à leur orientation.

Nous demandons donc :

- La limitation des saisies obligatoires dans LSU aux seules données nécessaires à l’orientation, c’est-à-dire les bilans de fin de cycle de 3e

- La mise en place pour les enseignants de 3e de vrais de temps de concertation pour préparer sérieusement ces bilans de fin de cycle.

-      Le report des autres données à saisir dans LSU à l’année scolaire 2017 – 2018, ce qui permettra aux enseignants de s’y préparer, et aux informaticiens de mettre au point un outil plus intuitif avec des transferts plus aisés d’ENTEA à LSU.



SGEN-CFDT ALSACE compte sur vous aujourd'hui

SGEN-CFDT ALSACE a besoin de votre aide pour sa pétition “Signez la pétition : Mme la rectrice, prenez en compte l'épuisement des personnels des collèges en reportant le LSU à l'année scolaire 2017 !”. Rejoignez SGEN-CFDT ALSACE et 251 signataires.