Sauvez MAMIE NOVA à Maromme!

0 a signé. Allez jusqu'à 150 000 !


Je m'appelle Jean Claude Amand, j'ai 50 ans et je travaille comme conducteur de ligne de suremballage chez Novandie (Mamie Nova) depuis 30 ans. En tant que délégué syndical, je ne peux me résoudre à laisser supprimer tous ces emplois alors que des alternatives existent.

Pourtant, Andros, actionnaire de Mamie Nova, met des salariés à la rue alors qu'il accumule des milliards !

116 salariés sur 191 sur le site de Maromme. 116 familles touchées de plein fouet vouées au chômage avec toutes les répercussions que cela implique.

Pourtant, depuis l’année 1949, cette laiterie tient une place importante dans l’industrie agroalimentaire. Elle fait également partie du patrimoine industriel et culturel de la ville de Maromme.

Elle a traversé de nombreuses difficultés mais grâce à l’action des différentes générations de salariés qui y ont travaillé, au soutien des élus locaux de l’époque, elle avait jusqu’à présent résisté à tous les mauvais coups. Elle était passée du lait frais de haute qualité après la guerre aux desserts et yaourts.

Bien que depuis quelques années le groupe Andros limitait volontairement les investissements et l’activité de l’usine, rien ne laissait prévoir qu’il ne resterait plus qu’un petit outil de travail en 2019 (pour combien de temps ?).
J'en veux pour preuve le rapport annuel de l’expert du comité central d’entreprise qui a précisé que c’était l’usine du groupe la plus productive.

Il est faux de dire que les grandes usines sont plus rentables que les petites.
Cette fermeture n’est donc pas fondée sur des raisons économiques mais politiques.

C’est pour cette raison qu’il est très difficile, pour moi, d’expliquer aux salariés, à l’opinion publique, pourquoi ils veulent boucler aussi rapidement le site de Maromme.

D’après moi, cette usine est victime du choix incompréhensible du groupe Andros de refuser d’investir pour maintenir un outil industriel dans la région. Il y a du lait en abondance de haute qualité, un gros bassin de consommation et c’est là ou est née Mamie Nova qui est aussi noble que Bonne maman.

Cette politique laisse sur le carreau les salariés qui ont tant donné et supprime un gros débouché pour les producteurs de lait locaux.

Elle est victime, également, du discours démagogique du gouvernement en matière agricole, qui demande aux industriels de payer le prix plus cher aux producteurs (ce qui est justifié) et dans le même temps, il laisse les grandes surfaces continuer leur chantage sur les prix d’achat industriel afin d’augmenter, encore, leurs énormes profits sans que les consommateurs en profite.

Dans cette affaire, les salariés sont les grands perdants car les industriels, eux aussi, veulent faire du fric et, visiblement, le groupe Andros en veut encore plus (pourquoi faire ?).

Alors on licencie à tour de bras. Voilà comment après le textile, la métallurgie, etc. on arrive à la liquidation de l’industrie agroalimentaire dans le bassin d’emploi dans la vallée du Cailly dont les salariés de WILD (ex Bras Foucard) en ont déjà fait les frais.
En outre, on ne peut pas dire que l’urbanisation à outrance autour de l’usine depuis quelques années, nous ait aidés. J' en veux pour preuve l’ancien parking face à l’usine de Mamie Nova.

- Je refuse tout projet immobilier sur le site de Mamie Nova Maromme.
Voilà pourquoi je demande le reclassement du PLUI (Plan Local d'Urbanisme Intercommunal) afin que ce site soit réservé uniquement pour des activités industrielles ou tertiaires.
Nous n’avons pas, non plus, besoin d’un supermarché de plus. Il y en a, largement, assez dans la vallée à tel point que certains d’entre eux commence à fermer.

- J'exige du riche groupe Andros que les salariés du siège social dont le département technique et pilote soient maintenus sur ce site. C’est possible, il existe des moyens techniques qui le permettent.

- Que 3 machines au lieu de 2 soient maintenues afin de maintenir le maximum d’emplois et que ce site ait une taille suffisante pour assurer sa pérennité.

N’oublions pas que de nombreux salariés sont ou arrivent à un âge critique pour se placer sur le marché de l’emploi.
Le projet qui nous est présenté aujourd’hui, s’il est maintenu, c’est ni plus ni moins qu’une fermeture demain.
Alors, quel gâchis! Le pire c’est qu’au sommet de l’état on nous répète à longueur de journée que, plus les riches seront riches plus il y aura de travail. On voit le résultat...

Il n’y a pas d’autres perspectives que le combat syndical et citoyen sinon ils vont continuer à licencier des gens et à porter atteinte à leurs revenus.

Merci de votre attention, de votre soutien moral et de vos signatures. Indignons-nous !



jean claude compte sur vous aujourd'hui

jean claude AMAND a besoin de votre aide pour sa pétition “Sauvez MAMIE NOVA à Maromme!”. Rejoignez jean claude et 133 526 signataires.