Au pré de Justin : stop au harcèlement

0 a signé. Allez jusqu'à 15 000 !


Depuis des années l’association Au Pré de Justin (Rhône-Alpes) a créé un lieu unique, convivial, accueillant, bienveillant, ouvert à tous et à toutes les différences.

Grâce à eux, à Xavier, aux bénévoles, aux bonnes âmes qui croient en l’avenir, en nos enfants, nos proches, nos amours, nos différences... ils nous ont permis de ramener joie, bonheur, sérénité, humilité et respect au cœur de nos valeurs à toutes et tous.

Aujourd’hui cette belle association a besoin de nous!

Son fondateur Xavier et cette association sont victimes de harcèlement de la part de malveillants, voisins faux bien-pensants qui n’acceptent ni ne respectent les différences.

Ci-dessous un appel à l’aide de Xavier, oh combien fort et juste, pudique, mais qui aujourd’hui n’en peut plus et nous ouvre son cœur.

Merci à toutes et tous de votre soutien, de faire remonter ces éléments à tous ceux que vous pouvez, connaissez, et tout simplement signer afin de protéger ceux qui en ont besoin.

« A force de vouloir protéger l'association Au pré de Justin, je suis épuisé moralement.

A plusieurs reprises, on m'a conseillé d'informer l'ensemble des bénéficiaires de notre association de ce que nous subissons. Jusque là, je n'ai pas voulu pour protéger la sérénité indispensable pour nos activités.

Mais là, l'acharnement des voisins n'a plus de limites...

Après les multiples contrôles subis, voilà qu'aujourd'hui un officier de police judiciaire de Lyon vient contrôler les personnes présentes sur notre site pour dénonciation de travail dissimulé. L'officier de police judiciaire était très embêté de devoir contrôler une association comme la nôtre, mais ne faisait que son travail... et à contrôler nos éducateurs, et nos bénévoles.

CET ACHARNEMENT DEVIENT INSUPPORTABLE, et je souhaite que tous les bénéficiaires soit au courant des agissements des ces 3 voisins.

La semaine dernière l'un d'eux s'en est prit violemment à une maman venu simplement chercher son enfant au pré de Justin.

Quand vont-ils s'arrêter ?

Depuis des mois nous travaillons avec Daniel, papa d'un enfant handicapé, pour pouvoir enfin valider les installations type sanitaires, manège couvert, bureau d'accueil et salle de vie pour les enfants (PLU toujours en révision depuis 2015 et dont nous attendons toujours la mise en place). Un vrai parcours du combattant, car 3 plaignants multiplient les recours pour nous mettre en difficulté.

Je suis usé de tout cela... au lieu de passer du temps en activité avec les enfants, je m'épuise à devoir faire de nouvelles démarches pour diffamation.

Xavier D »

Cette maman agressée verbalement et vertement c’est moi...

Chacun de nous est concerné, de près ou de loin...

Merci pour eux, pour nous, pour vous,

Sincèrement,

Violaine