#RDCJustice pour la sénatrice Bijou Goya. Dignité,Respect et Considération pour la femme

0 have signed. Let’s get to 1,000!


Chères toutes, 

Chers tous, 

Soyons mobilisé.e.s pour demander que justice soit faite pour rétablir l'honneur de la sénatrice Bijou Goya;

En signant cette pétition, vous faites la promotion de nos valeurs sociétales et celles républicaines et mieux vous changez positivement l'histoire de notre pays, la RDC. 

LES COLLECTIFS ET MOUVEMENTS DES JEUNES FEMMES LEADERS

Ayant suivi non sans désolation le théâtre macabre et déshonorant qui s’est déroule au sein de la chambre haute, nous, jeunes femmes leaders  de toutes tendances, dénonçons avec la dernière énergie le comportement sexiste et machiste de la part de Monsieur Alexis Tambwe Mwamba, Président du Senat de la République Démocratique du Congo.

Sans pour autant chercher à savoir le vrai du faux, nous condamnons le fait que Monsieur Alexis Tambwe Mwamba a voulu régler le compte à une sénatrice en pleine plénière en abusant du pouvoir que lui confère son statut.

Ce comportement n’est rien d’autre qu’une violation flagrante et délibérée des lois et autres dispositions auxquelles a adhéré la RDC qui consacrent respect et dignité  de la femme.

Préoccupées par le discrédit que ces propos désobligeant jettent sur toute la lutte et les efforts pour faire respecter les droits des femmes, nous exigions ;

1.     Des excuses publiques soient présentées par Monsieur Alexis Tambwe Mwamba à l’endroit de la sénatrice Bijou Goya et de tous les Congolais

2.     Le rappelle à l’ordre  par le FCC, famille politique de Monsieur Alexis Tambwe Mwamba à travers son autorité morale Joseph Kabila Kabange

3.     Des poursuites judiciaires pour réparations par la victime de violence verbale et injures publiques par la victime

4.     L’appel au respect du code de bonne de conduite  et du règlement d’ordre intérieur du Senat et de l’Assemblée Nationale par les députées et sénatrices

5.     L’implication du Président de la République, chef de l’Etat et garant du bon fonctionnement des institutions pour faire respecter l’image et la place  de la femme et surtout la protéger des différentes menaces qui la guettent dans sa lutte pour  un leadership féminin agissant.

Pour les collectifs et mouvements des jeunes femmes leaders, 

Kinshasa, le 01 Mai 2020

La justice élève une nation, mais le péché est l'opprobre des peuples. Proverbes 14:34-35