Victoire

Pétition pour un enseignement économique pluraliste, critique et proche du monde réel

Cette pétition a abouti avec 504 signatures !


Si vous signez cette pétition, s’il vous plaît indiquez après votre nom si vous faites partie de l’UNIGE (quelle faculté?). Merci!

Rethinking Economics Genève est une association d’étudiant-e-s de l’Université de Genève. Ce groupe existe depuis septembre 2017 et s’inscrit dans le mouvement mondial du même nom, présent dans plus de 20 pays. Nous militons pour un changement de l’enseignement économique, entre autres avec cette pétition, et organisons des conférences, ateliers et projections de film pour le public intéressé. Nous basons cette pétition sur notre analyse des bachelors en économie et management, histoire économie société et relations internationales.

Ce que nous voulons :
- Un enseignement économique proche du monde réel
- L'acquisition d'un esprit critique et ouvert de la part des étudiant-e-s
- Pluralisme théorique
- Pluralisme méthodologique

Ce que nous revendiquons concrètement :
1. Un module obligatoire de 42 crédits dans d’autres sciences sociales pour le Bachelor en économie et management (ce qui est le standard des autres Bachelors en sciences sociales), étant donné que la pluridisciplinarité est un élément clé pour saisir diverses problématiques économiques telles que les crises économiques, le changement climatique ou les inégalités.
2. Un cours en méthodes qualitatives au sein du même Bachelor et au sein de la mention économie du BARI, car certes, les mathématiques et les statistiques sont des outils importants, mais aucun-e économiste ne peut conscieusement exercer son métier en nes’aidant que de chiffres. La compréhension des réalités économiques complexes exige des outils méthodologiques divers.
3. Plusieurs cours majoritairement hétérodoxes à ces deux programmes, puisque l’enseignement doit structurellement considérer plusieurs paradigmes en s’aidant de méthodes diverses. Une absence de cela est un obstacle au développement d’un esprit critique.
4. Un cours d’introduction aux théories économiques en première année de BARI, puisque la nécessité du pluralisme théorique est encore plus élevée quand un cours peut constituer le premier et l’avant-dernier en sciences économiques. Ses étudiant-e-s doivent comprendre des différentes perspectives économiques et se rendre compte des incertitudes et contradictions qui existent dans ce champ scientifique.
5. Une contextualisation des théories utilisées et l’étude de faits économiques au-delà de leur utilité pour expliquer la théorie concernée. Du fait que la science économique est une science sociale, ces connaissances se situent dans des contextes sociologiques, historiques et politiques particuliers. Mais la valeur de ces informations pratiques est également intrinsèque, les étudiant-e-s devant avoir une connaissance approfondie de la relation entre théorie et pratique.

Le lien vers notre page Facebook. Nous basons cette pétition sur les plans d’études des bachelors en économie et management, en relations internationales et en histoire, économie et société de l’Université de Genève.



Rethinking Economics Genève compte sur vous aujourd'hui

Rethinking Economics Genève a besoin de votre aide pour sa pétition “Rethinking Economics Genève: Pétition pour un enseignement économique pluraliste, critique et proche du monde réel”. Rejoignez Rethinking Economics Genève et 503 signataires.