Proposition de résolution sur la résilience alimentaire et la sécurité nationale.

0 a signé. Allez jusqu'à 500 !


Pétition initiée par:
       - Stéphane Linou, ancien Conseiller Général, auteur de  "Résilience alimentaire et sécurité nationale" : 20 ans d'enquête.
       - Alexandre Boisson et A-J Holbecq, pour SOS MAIRES, auteurs de "Face à l'effondrement, si j'étais maire?


Si, comme nous, vous êtes inquiets de l'absence de résilience alimentaire des territoires pouvant amener à des troubles de l'ordre public, merci de signer et faire signer autour de vous la pétition suivante,  à destination des Élus locaux et nationaux, du Gouvernement et des Citoyens.

En soutien à la proposition de résolution présentée  par Mme Françoise LABORDE, Sénatrice,  et enregistrée sous le N°588 à la Présidence du Sénat le 20 juin 2019.

Introduction de cette proposition de résolution

La production  et la consommation ne sont plus territorialisées et nos territoires, même ruraux, sont "alimentairement malades" car  perfusés par le ballet des camions de la grande distribution.

Il s'agit là d'une importante vulnérabilité de notre Nation en cas d’événements de force majeure pouvant donner lieu à des  troubles à l'ordre public. Cette problématique n'a rien à voir avec les plans existants de type ORSEC (Organisation de la Réponse   de Sécurité Civile) qui ont montré leur efficacité, mais aussi   leurs limites, en raison de contraintes de temps et d'espace. Le sujet abordé dans la présente résolution est lié à un risque systémique majeur. C'est pourquoi, il convient d'alerter l'exécutif sur l'importance d'une prise en compte de la territorialisation de  la production, de la transformation et de la distribution  alimentaire mais également de la préparation des populations.
Garantir les conditions d'un niveau minimum de sécurité et d'approvisionnement alimentaire est un devoir pour les autorités  publiques qui doivent être en mesure d'assurer une chaîne  résiliente, allant du foncier agricole nourricier au consommateur.


L'ensemble de la proposition de Madame Laborde est développée ici : http://www.senat.fr/leg/ppr18-588.pdf