Le droit à la vérité et le respect de nos droits fondamentaux

0 a signé. Allez jusqu'à 5 000 !


Monsieur le défenseur des droits,

Dans une démocratie, le rôle des médias est d'informer et non d'être au service du pouvoir politique et des forces de répression. les médias dominants de manière générale ont fait leur choix. Comme un seul homme ! Ils se dressent contre la majorité des français, pour servir une politique avilissante...

Depuis cinq semaines, un important mouvement social secoue la France en réaction à de nombreuses injustices dans la manière dont l'actuel gouvernement gère le pays. Plutôt que d'investiguer impartialement, un certain nombre de chaînes de télévision ou d'organes de presse écrite préfère tronquer la réalité, les manifestants sont méprisés, humiliés, insultés, ... La distinction entre casseurs et manifestants est rarement faite,  on évoque très peu la violence d’État, et surtout pas les violations de nos droits fondamentaux, les blessés, les manifestants amputés, ceux qui sont injustement emprisonnés, les interdictions à manifester… Cela va jusqu'à la modification d'images d'origine, des chiffres erronés,détournement des faits ... Aucune démocratie digne de ce nom ne peut évoluer favorablement dans une atmosphère mensongère. Nous demandons la mise en place d'une commission d'enquête pour constater le manque d'impartialité dont font preuve certains médias. Nous exigeons le respect du droit à la vérité, un des droits humains fondamentaux pour une république.

On compte sur vous pour réagir rapidement, afin de faire respecter nos droits.

Le 30 janvier 2018 à Paris.

 


Voulez-vous partager la pétition ?