Européen.ne.s, refusons de lier notre avenir au régime criminel d'Assad

0 a signé. Allez jusqu'à 25 000 !


Exigeons des dirigeants européens un pacte de reconstruction pour la Syrie respectueux des Droits Humains.


Solidaires avec toutes les victimes de la barbarie humaine, nous refusons de subventionner l’avenir des criminels de guerre. Nos impôts financent actuellement les programmes d'aide à destination des populations civiles, fonds onusiens largement contrôlés par le régime de Bachar al Assad et ses soutiens (1). Mais cette prise en otage de notre argent par le régime syrien depuis six ans, nécessitée par l’insupportable catastrophe humanitaire, doit cesser avec la fin du conflit.


En accord avec son esprit fondateur - la solidarité avec les peuples meurtris - l’Union européenne s’est fortement investie au niveau humanitaire en Syrie et ce depuis le début du soulèvement populaire de mars 2011. Au travers de divers mécanismes de dotation de fonds internationaux, la Commission européenne et les États membres sont les plus grands contributeurs à l’effort humanitaire dans la région avec 9,4 milliards € affectés à l’aide et au développement (2).


Nous, citoyen.ne.s européen.ne.s, refusons de lier notre avenir avec un régime cruel et criminel.

L'arrivée massive de réfugiés en Europe est une catastrophe humanitaire sans précédent depuis les débuts du projet européen. L’intégrité de l’Union est ébranlée par la montée en puissance des parties xénophobes et le BREXIT.


Parce que l'avenir de l'Europe et de nos libertés se jouent aussi en Syrie, nous demandons en premier lieu aux pays donateurs pour l’aide humanitaire dans la région du conflit syrien d’interdire l’accès aux représentants du régime de Bachar al Assad à la Conférence sur le Soutien à l'Avenir de la Syrie et de la région, qui se tiendra le 5 avril 2017 à Bruxelles (3). À l’aube des pourparlers de paix, exigeons que notre argent, destiné au développement et à la reconstruction de la Syrie, ne bénéficie plus aux membres d’un régime responsable d’innombrables tortures et massacres (4) et du déplacement forcé de plus de 11 million de Syriens (5).


#NoEUdealwithAssad

 

Lire : Hacking the Syria Peace Process, a European imperative.

Sign the petition in english : Europeans, say NO to a common future between us and Assad’s murderous regime

-------------------------------------------------------------------
(1) https://www.theguardian.com/world/2016/aug/29/how-assad-regime-controls-un-aid-intended-for-syrias-children
(2) https://ec.europa.eu/home-affairs/sites/homeaffairs/files/what-we-do/policies/european-agenda-migration/20170302_factsheet_on_europes_migration_and_asylum_policy_-_small_steps_to_make_a_big_difference_en.pdf
(3) http://www.consilium.europa.eu/fr/meetings/international-summit/2017/04/05/
(4) http://newirin.irinnews.org/dataviz/2015/8/17/syria-government-threat-bombing-douma
(5) http://data.unhcr.org/syrianrefugees/regional.php + http://www.unhcr.org/sy/29-internally-displaced-people.html



Danaïdes compte sur vous aujourd'hui

Danaïdes a besoin de votre aide pour sa pétition “Refusons de lier l’avenir de l’Europe au régime de Bachar al Assad ! ! #NoEUdealwithAssad”. Rejoignez Danaïdes et 17 133 signataires.