Droit de réponse à France Inter : le coaching est un métier, encadré et reconnu

0 a signé. Allez jusqu'à 1 000 !


L'émission secrets d'info de France Inter vise à discréditer le métier de coach, alors que celui ci est reconnu par l'Etat, et régulé par 3 associations professionnelles en France : EMCC, ICF et SFcoach.

En prolégomènes, et pour répondre aux propos diffusés par France Inter par @Marjolaine Koch, mon propos sera factuel, et autant que faire se peut, je souhaite ici commencer par le qui avant le quoi, c'est à dire vérifier qui parle avant de répondre sur de quoi il parle.

Mes remerciements pour cette occasion de répondre, clarifier, décanter, extraire la substantifique moëlle, qui permet de séparer le bon grain de l'ivraie.

Définitions :

Éditorialiste : Personne qui est chargée de rédiger l'éditorial* d'un journal de presse écrite ou audiovisuelle. (*Article de fond, commentaire, signé ou non, qui exprime, selon le cas, l'opinion d'un journaliste ou celle de la direction ou de la rédaction du journal, de la radio ou de la télévision. (Abréviation familière : édito.))

Journaliste : Personne qui a pour occupation principale, régulière et rétribuée, l'exercice du journalisme dans un ou plusieurs organes de presse écrite ou audiovisuelle. (Titulaire de la carte d'identité professionnelle, tout journaliste peut se prévaloir de la clause de conscience.)

Coach : Le coaching ou executive coaching est le métier de l'accompagnement personnalisé cherchant à améliorer les compétences et la performance d'un individu, d'un groupe ou d'une organisation, grâce à l'amélioration des connaissances, l'optimisation des processus et des méthodes d'organisation et de contrôle.

Métier : profession caractérisée par une spécificité exigeant un apprentissage, de l'expérience, et entrant dans un cadre légal.

Le coaching est le métier de l'accompagnement du dialogue entre le client et son coach. Il permet au client, par la co construction de leurs échanges, de trouver sa solution, c'est à dire, celle la plus adaptée à ses situations, capacités, croyances, ou enjeux.

Le coach est donc un professionnel, qui au delà d'une expérience notable d'au moins 10 ans de management, ou de parcours en entreprise significatif, répond aux conditions suivantes :

-une certification dans une école de coaching reconnue par l'Etat, et les associations professionnelles (EMCC France, ICF, SFcoach)

-une supervivision, c'est à dire une analyse continue de sa pratique, au même titre qu'un thérapeute, psychologue, ou psychiatre.

-un rattachement à une association ou fédération professionnelle, qui au delà de préciser la définition du métier, et d'en défendre les caractéristiques, propose à ses membres des accréditations ou certifications, et définit un code de déontologie qui valide les pratiques de ses adhérents.

-une formation continue qui permet au coach d'améliorer ses pratiques ou de se spécialiser dans un domaine.

-une capacité à savoir rendre compte de sa pratique : outils utilisés, processus, courants, référents, mais surtout justification de l'utilisation de ces éléments par rapport à une situation donnée.

-un développement personnel : le coach professionnel, ici, au même titre qu'un professionnel de santé, se soumet à une thérapie continue, afin de vérifier et valider la légitimité sa pratique.

-une bienveillance, c'est à dire un objectif centré sur son client, et en aucune manière sur son ego, la reconnaissance de ses compétences ou son enrichissement personnel.

-l'autonomie de son client, sa liberté, son libre arbitre de choisir son coach, à valider en continu son accompagnement, mais surtout à trouver grâce à cette co construction la solution qui lui appartient, et qui vise à son propre développement.

Les formations en coaching référencées par les associations professionnelles sont enregistrées au RNCP, Répertoire National des Certifications Professionnelles, c'est à dire reconnues par l'Etat, adaptées au marché de l'emploi. Ces formations contribuent à faciliter l'emploi, la gestion des ressources humaines et la mobilité professionnelle. La CNCP, Commission Nationale de la Certification Professionnelle, valide les formations des établissements publics ou privés, sous l'autorité du Ministre chargé de la formation professionnelle, Mme Muriel PENICAUD.

Ces définitions sous entendent, que toute personne ne répondant pas à cette définition, et ses critères, ne peut se prévaloir du titre de coach professionnel. En aucun cas, les personnes citées par l'article de France Inter n'ont suivi une telle formation, et ne sauraient être reconnues comme coachs professionnels.

Il ne fait aucun doute que ce ''nouveau métier'', puisqu'il existe depuis les années 1990, souffre de sa jeunesse, et qu'il manque aujourd'hui de visibilité, souffre de méconnaissance, et de discernement, au même titre que celui, par exemple, des ostéopathes. La reconnaissance de ces formations au registre du RNCP, et la mobilisation des associations professionnelles sont la démonstration probante que le coaching, n'est pas simplement une démarche personnelle faite sur le tas, ou titre auto proclamé, mais bien un métier qui ne demande qu'à être reconnu.

Demandons un droit de réponse à France Inter pour faire valoir ce que de droit : participez à la pétition



Igor compte sur vous aujourd'hui

Igor HERES OTAZO a besoin de votre aide pour sa pétition “Reconnaître le métier de coach professionnel : Droit de réponse à France Inter, nous permettre une intervention sur les antennes de la radio pour répondre aux objections de Marjolaine KOCH”. Rejoignez Igor et 812 signataires.