Pétition Pour Spiritueux À Emporter Québec

0 have signed. Let’s get to 2,500!


Laissez les bars et les restaurants vendre des cocktails et des spiritueux à emporter a Quebéc.

Allow bars and restaurants to sell cocktails and spirits to in Quebec.

English message follows.

L'industrie hôtelière est parmi les plus touchées par la pandémie Covid 19, on estime que 10 000 bars et restaurants à travers le Canada ont déjà fermé définitivement leurs portes. La réalité est que nous allons devoir vivre avec la Covid 19 pendant la majeure partie de 2021, une solution doit être trouvée pour permettre aux bars et restaurants du Québec de faire des revenus pour survivre, sans avoir à compter entièrement sur les subventions gouvernementales inadéquates qui sont financé par les dollars des contribuables. 

L'industrie hôtelière est non seulement le plus important employeur non gouvernemental au Québec, mais elle jouit également d'une réputation internationale grâce au talent incroyable des travailleurs de la restauration et des bars de la province. Nous avons besoin d'une solution durable qui mettra en valeur ces talents, sans effets néfastes pour la société dans son ensemble et surtout, sans danger pendant une pandémie. 

Cette solution est très simple, spiritueux et cocktails à emporter ou en livraison. Nous considérons cela comme une victoire absolue pour toutes les parties pour les raisons énumérées ci-dessous. 

• Le gouvernement maintient ses recettes fiscales car les bars et restaurants continuent d’acheter de l’alcool par l’intermédiaire de la SAQ 

• Les Québécois pourront faire l'expérience des talents des mixologues à travers le Québec en securite dans leurs foyers

• Les Québécois auront accès à des milliers d'articles qui ne sont pas facilement disponibles à la SAQ ou qui proviennent d'importateurs privés

 • Les restaurants et bars du Québec pourront embaucher immédiatement environ 30 000 employés pour la préparation des produits.

En Ontario, le premier ministre Ford a rendu cette loi légale près du début de la pandémie et en a depuis fait une loi permanente qui survit à la Covid 19. De nombreuses autres provinces ont fait de même. Nous n'essayons pas de réinventer la roue, c'est déjà courant dans le monde, et il n'y aurait pas de meilleur moment pour le gouvernement provincial de mettre à jour ces lois désuètes. Aidez-nous à nous aider.

The hospitality industry is among the most affected by the Covid 19 Pandemic, an estimated 10,000 bars and restaurants across Canada have already permanently closed their doors. The reality is that we are going to have to live with Covid 19 for most of 2021 and a solution needs to be found that will permit bars and restaurants in Quebec to make some revenue to survive, without having to rely completely on the inadequate government subventions financed by tax payer’s dollars.

The hospitality industry is not only the largest non-governmental employer in Quebec but also has an international reputation due to the incredible talent of the restaurant and bar workers in the province. We need a sustainable solution that will showcase these talents, with no detrimental effects to society as a whole and above all, one that is safe during a pandemic.

That solution is very simple. Spirits and cocktails to go or for delivery. We see this as an absolute win for all parties for the reasons listed below.

The government maintains it’s tax revenues due to bars and restaurants continuing to purchase alcohol through the SAQ
Quebecers will be able to experience the talents of mixologists across Quebec in the safe setting of their own homes
Quebecers will have access to thousands of items that are not readily available at the SAQ or come through private importers
Restaurants and Bars across Quebec will be able to immediately re-hire around 30,000 employees to batch and prepare these offerings.
In Ontario, premier Ford made this exact thing legal near the beginning of the pandemic and has since made it a permanent law that will outlast Covid 19. Many other provinces have done the same. We are not trying to re-invent the wheel, this is already commonplace throughout the world, and there would be no better time for the provincial government to update these antiquated laws. 

Help us help ourselves