Rétablissons l'assurance maladie.

0 a signé. Allez jusqu'à 5 000 !


Depuis son instauration en 2008 et toujours maintenue aujourd’hui, les franchises médicales consistent à faire participer le malade à payer des sommes forfaitaires à la hauteur de 0,50€ par boîte de médicaments, 1€ par consultation médicale quelque soit la spécialité et y compris pour les personnes étant en affection longue durée (A.L.D.), et 2€ par transport sanitaire.

De nombreux traitements médicamenteux ont aussi été déremboursés (comme les crèmes rectales par exemple) et d’autres moins prises en charge par le régime obligatoire obligeant le consommateur à toujours se rapprocher plus d’une mutuelle faisant sourde oreille.

Or, il convient de savoir qui sont les personnes qui vont le plus consulter les médecins, et le plus consommer de traitements médicamenteux. Ce sont les personnes souffrant de pathologies lourdes, souvent en situation de pauvreté.

 

J’ajoute qu’il est notifié :

 

« Le montant total de la participation forfaitaire est plafonné à 50 euros par année civile (du 1er janvier au 31 décembre) et par personne. ».

En vérité, il s'agit de deux fois 50€ par an : un plafond de 50€ pour les boîtes de médicaments, ajouté à un plafond de 50€ pour les consultations médicales. C'est donc un plafond de 100€ par an et non de 50€ !

 

Mais ce qui n’est pas précisé, c’est qu’en cas d’arriérés de plus d’une année, les précédentes années nous sont également décomptées. Par exemple, récemment, j’ai du payer de ma poche près de 170 Euros tandis que je fais parti des personnes invalides vivant avec l’A.A.H (Allocation aux Adultes Handicapés) et également porteur de la carte d’invalidité.

 

Le comble en est que ces ponctions de notre santé trouvent prétexte via le financement de la recherche par exemple sur l’Alzheimer ou bien le Cancer sur les personnes déjà malades et handicapées. J’ai une Maman faisant parti de ces milliers de personnes souffrant de la maladie d’Alzheimer, on demande aux personnes honnêtes et malades de participer elles-mêmes au financement nécessaire pour la recherche médicale, une recherche qui cette fois-ci, reste pourtant dans l’intérêt de tous !

Comment ne pas penser que cela puisse être un mépris des personnes malades et du progrès social et que ce n’est pas ceci qui reste visé réellement ?

 

Ces participations forfaitaires n’ont aucun sens car loin d’apporter une réponse satisfaisante, elles réduisent le pouvoir d’achat des personnes avec une conséquence directe sur l’emploi paralysant ainsi l’économie.

 

Loin de résumer les problématiques relatives aux sujets de santé, nous voyons depuis plusieurs années une destruction progressive de notre assurance maladie en culpabilisant la personne d’être malade, puis en tentant de nous remonter les uns contre les autres en nous imposant un modèle de société dans lequel aucun dialogue social ne peut avoir lieu pour laisser le pouvoir aux industriels, à l’argent sale et à l’absurdité.

 

Par cette présente, pour la santé de toutes et de tous, nous demandons la suppression des participations forfaitaires, des franchises, et comme auparavant, le remboursement des traitements médicamenteux qui étaient déjà pris en charge par le régime obligatoire.

 

Veuillez agréer, l’expression de mes salutations distinguées,

 

Lionel Guérin.



Lionel compte sur vous aujourd'hui

Lionel GUÉRIN a besoin de votre aide pour sa pétition “Rétablissons l'assurance maladie.”. Rejoignez Lionel et 3 170 signataires.