Résidents du Plateau en solidarité avec la communauté Autochtone

Résidents du Plateau en solidarité avec la communauté Autochtone

0 have signed. Let’s get to 1,500!
At 1,500 signatures, this petition is more likely to get picked up by local news!
Ted Rutland started this petition to L'Arrondissement du Plateau Mont-Royal

(English follows)

Déclaration

Nous, résidents du Plateau, souhaitons être solidaires envers les membres  et les organisations autochtones et nous nous opposons au retrait et/ou au confinement des projets développés par la communauté autochtone dans le stationnement de la Ville de Montréal adjacent au métro Mont-Royal. Nous faisons cette déclaration en tant que résidents du Plateau, en collaboration avec les personnes et organisations autochtones.

Nous reconnaissons que Montréal, Tiohtià:ke est un territoire Kanien'kehá:ka non cédé, et nous considérons les personnes autochtones (avec ou sans domicile fixe) qui habitent sur le plateau comme nos voisins et comme membres de notre communauté.

Nous reconnaissons qu’être en solidarité avec les membres des communautés autochtones est une première étape vers la réparation de 500 ans de colonisation qui se poursuit encore aujourd’hui.  

Nous reconnaissons que les personnes autochtones sont les experts de leurs propres réalités et que nous, en tant que colonisateurs, devons soutenir les initiatives développées par et pour la communauté.


Contexte 

Les peuples autochtones venant de plusieurs nations vivent avec et sur Tiohtià:ke, (l'île de Montréal) depuis des temps immémoriaux. Depuis les années 1990, une communauté diversifiée de personnes autochtones vit sur le Plateau, se rassemblant souvent près de la station du métro Mont-Royal pendant la journée. La nuit, les résidents sans logement dorment parfois près de la station de métro Mont-Royal.

En février 2020, 11 mois après la déclaration de la pandémie, un projet de tente chauffante a été développé dans un stationnement de la Ville de Montréal adjacent à la station de métro Mont-Royal, derrière le centre communautaire du monastère. Le projet a été développé par et pour la communauté autochtone, avec la collaboration du RÉSEAU de la communauté autochtone, d'Exeko, du Projet des travailleuses de soutien Autochtone, de Projet Autochtones du Québec et du Centre d'amitié Autochtone de Montréal. Lorsque la tente chauffante était en place, elle comptait quatorze travailleurs de soutien. La tente chauffante a été installée en réponse à la mort d'un membre de la communauté autochtone à Milton-Parc en janvier. L'homme, Raphaël «Napa» André, n'a pas pu accéder à un lit dans un refuge (en raison d'une fermeture liée au COVID) et est mort de froid dans une toilette portable.

Une remorque de 40 pieds de la Wapikoni Mobile, utilisée par les travailleuses de rues comme bureau et espace de stockage, était aussi déjà sur place dans le stationnement depuis novembre 2020. La remorque demeurera sur place jusqu’à la fin de l’été. Alors que la tente a été fermée le 31 mars dernier, les organisations autochtones sont en train de développer des solutions pour répondre au manque de service dans cette région du Plateau. 

Dès le début du projet de tente chauffante et l'installation de la remorque Wapikoni, les organisations autochtones ont cherché à établir des relations avec les résidents du quartier. Le 10 décembre, le RÉSEAU de la communauté autochtone à Montréal, la Ville de Montréal et le PTSA ont invité les résidents à une journée portes ouvertes pour discuter du projet Wapikoni. Aucun résident ne s'est présenté à la journée portes ouvertes. Le 10 février, les résidents ont été informés que la tente chauffante serait installée le 11 février et retirée le 31 mars. Ils ont été invités à contacter la coordinatrice du projet, Jani Greffe Bélanger, s'ils avaient des plaintes à formuler. 

Durant la semaine du 18 au 24 avril, les résidents du Plateau ont lancé une pétition qui demande au maire de l'arrondissement, Luc Rabouin, d'agir contre l’occupation du stationnement par la communauté autochtone vivant à la rue, après la fermeture de la tente chauffante. En effet, certains résidents ont approché le projet de tente chauffante avec des insultes, des menaces et des appels à la police et l'arrondissement pour retirer l’offre de service essentiel pour les personnes autochtones se trouvant «dans leur cours».  La ville de montréal a déclaré s’engager vers la Réconciliation avec les communautés Autochtones dans leur stratégie de réconciliation 2020-2025. C’est une opportunité de relever le défi relié à cet engagement, au lieu d’échouer d’honorer un autre engagement envers la communauté Autochtone : logés ou non, les résidents autochtones du Plateau sont des membres de la communauté, et leurs droits fondamentaux et leur dignité comptent.

À l’instar, nous invitons la Ville et les résidents du Plateau Mont-Royal à voir les possibilités de travailler avec les personnes et communautés autochtones, comme l'ont fait les résidents du Plateau dans le cadre de projets tels que «Meals for Milton», «Solidarité Milton-Parc» et divers projets élaborés par le Comité des citoyens de Milton-Parc en collaboration avec des groupes autochtones. 


Demandes 

Dans un esprit de réparation et réconcili-action, nous demandons les engagements suivants de la part de l'arrondissement du Plateau Mont-Royal :

  • Permettre la poursuite des opérations de la remorque de 40 pieds, et ne prendre aucune mesure pour enlever ou contenir le projet, à son emplacement et à son échelle actuels.
  • Soutenir tous les nouveaux services et/ou structures développés par le secteur communautaire autochtone à l'emplacement actuel lorsqu'ils seront prêts.
  • Travailler avec les organisations autochtones pour obtenir des fonds, des installations et des ressources pour un soutien plus permanent aux résidents autochtones sans logement fixe du Plateau, y compris des logements à long terme et d'autres services, lorsqu'ils seront prêts.
  • Assurer la salubrité continue des propriétés privées de la ville ainsi que de l'espace public : plus de nettoyeurs, plus de collecte et de ramassage des ordures, du recyclage, ainsi que plus de toilettes publiques entretenues par la ville.
  • Retirer la clôture entourant le stationnement au coin de Milton et Parc, qui a été érigé pour déplacer les personnes autochtones, et se retenir d’usage de toute autre clôture éventuelle ou tout autre structures qui visent à délocaliser les membres de la communauté autochtone.
  • Mettre en action les buts de la stratégie de Réconciliation 2020-2025 en travaillant de concert avec les personnes non-autochtones pour supporter le développement de solutions à long-terme face aux problèmes d'itinérances autochtones, et d’exercer la patience et la tolérance lors de développement de projets à court terme comme la tente chauffante. 

---

Statement

We, residents of the Plateau, wish to stand in solidarity with Indigenous people and organizations – and against the removal and/or containment of projects developed by the Indigenous community at the City’s parking lot next to Mont-Royal Metro. We are making this statement as Plateau residents, in collaboration with Indigenous people and organizations.

We recognize Montreal, Tiohtià:ke, as unceded Kanien'kehá:ka territory and we see Indigenous people (with or without permanent homes) as our neighbours and community members.

We recognize that standing in solidarity with Indigenous community members is a first step towards reparation from more than 500 years of colonisation and ongoing even still today. 

We recognize that Indigenous people are the experts on their own realities and that we, as settlers, must stand in support of initiatives that are developed by and for the community.

 

Context

Indigenous people from various nations have been living with and on Tiohtià:ke (the Island of Montreal) since time immemorial. Since the 1990s, a diverse community of Indigenous people have lived on the Plateau, often gathering near the Mont-Royal métro station during the day. Plateau residents  without housing sometimes sleep near the métro station at night as well.

In February 2021, 11 months into the Coronavirus pandemic, a warming tent project was developed in a city lot near the Mont-Royal métro station, behind the Monastery Community Centre. The warming tent project was developed by and for the Indigenous community with the collaboration of the Montreal Indigenous Community NETWORK, Exeko, the Indigenous Support Worker Project (ISWP), Projet Autochtones Québec, and the Native Friendship Centre of Montreal. The warming tent, when it was in place, was staffed by fourteen support workers 7 days a week. The warming tent was set up in response to the death of an Indigenous community member in Milton-Parc in January. The man, Raphaël “Napa” André, was unable to access a shelter bed (due to a COVID-related shutdown) and ultimately froze to death in a portable toilet.

Already in place on the parking lot was a 40ft trailer unit, used by street workers as an office and storage space for outreach supplies, lended to the Indigenous community by Wapikoni Mobile. The 40ft trailer will remain on location for at least this summer. Whilst the warming tent closed with the return of warmer temperature on March 31st, Indigenous organizations are currently assessing how to address gaps in services for the community in this area.

From the beginning of the warming tent project, and the installation of the trailer, Indigenous organizations have sought to build relationships with housed residents of the area. Residents were invited to an open house to discuss the trailer project with Wapikoni on December 10th by the Montreal Indigenous Community NETWORK, the City of Montreal, and the ISWP. No residents attended the open house. On February 10th, residents were informed that the warming tent would be installed on February 11th and removed on March 31st, and were invited to contact the project coordinator, Jani Greffe Bélanger, if they had any complaints. 

During the week of April 18-24, some residents of the Plateau launched a petition that calls on the borough mayor, Luc Rabouin, to take action against the continued use of the site by Indigenous community members after the closing of the warming tent. Some residents approached the warming tent project with insults, threats, repeated calls to the SPVM and the Plateau borough to remove tents installed on the site, as well as the removal of essential services provided to the Indigenous community that happens “in their backyard”. The City of Montreal has declared a commitment to Reconciliation with Indigenous peoples in its 2020-2025 Reconciliation Strategie. This is an opportunity to rise to the challenge of that commitment, rather than fail to honour yet another commitment made to Indigenous people: housed or not, Indigenous residents of the Plateau are community members and their rights and dignity matters.

We instead invite the city and residents to foster opportunities for settlers to work with Indigenous people, as the residents of the Plateau have done through projects like “Meals for Milton,” “Solidarité Milton Parc,” and various projects developed by the Milton-Parc Citizens’ Committee in collaboration with Indigenous groups. 


Requests

In this spirit of reparations and reconcili-action, we call for the following commitments on the part of the Plateau Mont-Royal borough:

  • Permit the continued operation of the 40 foot trailer, and take no action to either remove or contain the project, in its current location and scale.
  • Support any new services and/or structures developed by the Indigenous community sector in the current location when they are ready.
  • Work with Indigenous organizations to secure funding, facilities, and resources for more permanent support for Indigenous Plateau residents without private homes, including long-term housing and other services, when they are ready.
  • Ensure ongoing sanitation of the city's private property as well as the public space: more cleaners, more garbage and recycling containment and collection, as well as more public toilets. These sanitation services should be financed and operated by the borough as to relieve additional stress on small community organizations with limited resources.
  • Remove the fence surrounding the parking lot at the corner of Milton and Parc, which was erected to displace Indigenous people, and refrain from any further use of fences or other structures to displace people.
  • Operationalize the goals of the 2020-2025 Reconciliation Strategy by working with non-Indigenous people to support long-term solutions to Indigenous houseleness and exercise patience and tolerance toward short-term solutions like the warming shelter project.
0 have signed. Let’s get to 1,500!
At 1,500 signatures, this petition is more likely to get picked up by local news!