Adressée à Jean-Claude Juncker et 3 autres

Quand la loi appauvrit la biodiversité et notre alimentation, changeons-la!

0

0 signature. Allez jusqu'à 150 000.

Le saviez vous ?

Une loi constitue un frein à la biodiversité alors que 90%* des variétés cultivables ont déjà disparu au cours du XXème siècle.

Le décret n° 81-605 du 18 mai 1981 bloque la commercialisation des semences de fruits et légumes de variétés paysannes, ce qui empêche par conséquent les paysans de les cultiver librement et les consommateurs d’y goûter.

Quand la loi n'est pas bonne il est bon de vouloir la changer.

Les variétés paysannes sont des fruits et légumes issus de semences qui ne sont pas industrialisées. Ces semences ne figurent pas sur le catalogue officiel qui autorise leur vente car elles ne correspondent pas aux critères d’homogénéité d’une loi qui favorise la standardisation et ne défend pas assez la biodiversité.

Depuis des millénaires, les paysans ont soigneusement sélectionné leurs semences de variétés paysannes pour leurs goûts variés et leur adaptation naturelle aux différents terroirs et écosystèmes. Ils les ont toujours cultivées, échangées, et revendues entre eux. Ainsi, ils ont toujours contribué à la transmission et à l’enrichissement de notre patrimoine agricole.

Pourquoi ce droit essentiel leur est-il refusé ?

Ce qui empêche l’inscription des variétés paysannes au catalogue est justement ce qui fait leur force.

Les fruits et légumes issus de semences paysannes sont tous différents dans le champ. Ce sont eux qui assurent le maintien de la biodiversité agricole.
Ces fruits et légumes pourraient nous apporter une alimentation riche en nutriments et en goût, mais l’agriculture intensive et la consommation de masse ont fait la part belle aux variétés qui assurent un meilleur rendement, qui sont plus résistantes aux transports et dépendantes des pesticides. Ainsi des fruits et légumes toujours plus standardisés ont pris le pas sur toutes les autres variétés.

Cela fragilise notre écosystème agricole et appauvrit notre alimentation en fruits et légumes à un moment critique pour la planète. Car face au réchauffement climatique nous ne devrions pas limiter la biodiversité mais la promouvoir.

Ce qu’il est possible de changer concrètement dans la loi :

Au nom de la préservation du patrimoine agricole et alimentaire, il faudrait simplifier la loi pour permettre aux petits paysans de commercialiser en circuit court leurs semences librement reproductibles.

Par ailleurs, il faudrait ouvrir le catalogue officiel à ces semences paysannes, pour que les fruits et légumes qui en sont issus puissent être commercialisés plus largement auprès de tous les consommateurs. Cela exige l’assouplissement des critères actuels d’enregistrement des semences des paysans au catalogue et une exemption de paiement de cette inscription pour les petites structures.

L’objectif est bien de faire entrer le modèle de production des semences paysannes dans la légalité, afin que le consommateur puisse avoir accès librement à ces produits. Ainsi, le modèle standard et le modèle paysan pourront coexister, différents mais égaux dans la loi.

Nous avons une mission en commun avec le législateur, c’est de faire toujours progresser la qualité alimentaire. Il est de notre devoir, en tant que distributeur, de tout mettre en œuvre pour faire changer la loi quand elle ne correspond pas aux attentes des consommateurs.

C’est pourquoi Carrefour rejoint le combat des producteurs en créant avec eux le Marché Interdit. Un lieu dans ses magasins pour vous faire découvrir ces fruits et légumes, un lieu pour faire changer la loi.

Petit à petit, ensemble, on peut tout changer.

Carrefour, meilleur chaque jour.

 

*À l’échelle mondiale selon une estimation de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture.

 

Cette pétition sera remise à:
  • stephane travert


Carrefour FRANCE a lancé cette pétition avec seulement une signature au départ et il y a maintenant 80 200 signataires. Lancez votre pétition pour créer le changement que vous souhaitez voir.




Carrefour compte sur vous aujourd'hui

Carrefour FRANCE a besoin de votre aide pour sa pétition “Quand la loi appauvrit la biodiversité et notre alimentation, changeons-la!”. Rejoignez Carrefour et 80 199 signataires.