Protéger les animaux et la flore, en limitant les feux d'artifices à Genève

0 a signé. Allez jusqu'à 5 000 !


Pétition adressée :
- au Grand-Conseil genevois
- au Conseil municipal de la Ville de Genève

Les effets des feux d'artifices sur les animaux et la flore ne sont pas anodins en termes de nuisances sonores et de toxiques rejetés dans l’atmosphère; y compris pour les humains.

Il faut s'en inquiéter !

Les feux d’artifices sur la rade de Genève sont la cause de la mort de plusieurs canards et poissons. Selon les pêcheurs du lac, le lendemain de ces feux d’artifices des cadavres flottent sur l’eau. On ne parle pas des oiseaux de tout type « morts de trouille » et ces chats et  chiens paniqués qui se perdent et/ou qui tremblent de peur. 

A-t’on vraiment besoin de feux d’artifices 3 à 5 fois par an ? On peut s’en passer, ou du moins limiter les dégâts.
Certains de ces feux d’artifices sont lancés lors d’occasions privées, pour satisfaire de riches clients d’hôtels de luxe pour un anniversaire, outre les feux publics du 1er août, les feux des fêtes de Genève et les feux du nouvel an.

Nous lançons  cette pétition afin de restreindre le nombre de feux d'artifices annuels et ainsi préserver les animaux sauvages, les animaux de compagnie, ainsi que la flore genevoise. 

Nous souhaitons:
- que les feux d'artifices n'aient lieu qu'une fois par an, au maximum, lors des fêtes de Genève par exemple;
- que la question des feux d’artifices privés et publics ; qui pose problème du point de vue de l’information à la population soit analysée;
- que des alternatives de type feux silencieux ou feux à drones soient prises en considération.


Voulez-vous partager la pétition ?