Petition Closed

J’ai servi l’Armée de l’Air Américaine pendant 25 ans. J’ai travaillé deux ans comme Procureur en Chef de Guantánamo. Aujourd’hui, j’ai besoin de vous.

J’ai moi-même inculpé le chauffeur d’Osama Ben Laden, Salim Hamdan, l’Australien David Hicks et l’adolescent Canadian Omar Khadr. Tous trois ont été incriminés... puis ont quitté Guantánamo. Plus de 160 hommes qui n’ont jamais été inquiétés d’aucun délit, encore moins de crime de guerre, demeurent à Guantánamo sans espoir de répit. Il y a quelque chose de fondamentalement injuste dans ce système qui assure un billet retour aux criminels de guerre et garde les autres enfermés pour une durée illimitée.

Depuis le 29 avril 2013, 100 hommes, sur les 166 enfermés à Guantánamo, sont engagés dans une grève de la faim pour protester contre leur détention illimitée. Vingt-et-un d'entre eux sont alimentés de force et 5 sont hospitalisés. À Guantánamo, certains détenus ont passé plus de onze années sans charges ni procès. Les États-Unis ont autorisé le transfert d’une majorité des détenus, mais à cause de leurs citoyennetés ou de manoeuvres politiques intérieures, ces personnes restent incarcérées année après année.

Le 30 avril, Obama a annoncé qu’il s’engageait à fermer Guantánamo, mais il a déjà fait cette promesse il y a bien longtemps; il doit maintenant tenir parole et mettre en oeuvre les moyens pour démanteler cette prison.

Si tout autre pays se comportait avec ses détenus comme les États-Unis traite les siens à Guantanamo, d’une seule voix, les Américains critiqueraient les pratiques de ce pays. L’Amérique ne peut prétendre incarner les plus hauts standards légaux et moraux quand elle s’autorise à faire à d’autres ce qu’elle condamnerait avec véhémence si cela était infligé à notre peuple.

Ce n'est pas surprenant que les droits de l'homme et des groupes d'activistes comme Amnesty International, le Center for Constitutional Rights, ou Witness Against Torture, critiquent publiquement Guantánamo. Cela peut surprendre en revanche qu'un ancien Procureur général militaire Américain, avec beaucoup d'autres militaires de haut rang retraités, des membres de la communauté du renseignement, partagent leur opinion.

Être humain, c’est fermer Guantánamo.

Merci de nous rejoindre en signant cette pétition.

This petition was delivered to:
  • President Obama


    Morris Davis started this petition with a single signature, and now has 236,274 supporters. Start a petition today to change something you care about.