Pétition fermée

Présidentielle 2017 : Non à la suppression des professions de foi en papier

Cette pétition avait 3 054 signataires


Présidentielle 2017 : Non à la suppression des professions de foi en papier !

Françaises, Français,

Nous voulons vous alerter du projet du gouvernement d’imposer, lors du vote du budget, la suppression de l’envoi postal à chaque électeur des circulaires électorales pour l’élection présidentielle et les élections législatives de 2017.

Citoyens, nous devons nous mobiliser !

Le gouvernement a déjà tenté de faire voter cette disposition en 2013 et 2014. Une majorité de parlementaires, de toute appartenance politique, s’est mobilisée pour défendre la démocratie. Il est extravagant que le gouvernement soit obsédé à ce point par une mesure déjà refusée à deux reprises par la représentation nationale.

Face aux difficultés économiques et budgétaires, il est tout à fait légitime de s’interroger sur les frais engagés par l’Etat pour l’organisation des campagnes électorales. Toutefois, la recherche d’économies ne doit pas remettre en cause les principes fondamentaux de notre démocratie, l’égalité entre les citoyens et entre les candidats, ainsi que la sincérité du scrutin.

Or, la propagande électorale représente moins de 2 euros par électeur, un coût bien modeste pour assurer la démocratie, coût que l’on peut par ailleurs sans doute réduire.

Le gouvernement insiste sur les défaillances constatées dans l’acheminement de la propagande par courrier. Trop de Français reçoivent en effet trop tard ou à une mauvaise adresse leur enveloppe. Ces défaillances se sont aggravées depuis que l’Etat utilise des prestataires privés pour ces envois.  Ces erreurs sont inacceptables pour une démocratie comme la France.

En réalité, les critiques du gouvernement et de l’administration contre l’envoi postal de la propagande ne font que révéler les failles de notre démocratie. Or, la dématérialisation ne ferait qu’aggraver ces failles, comme l’a prouvé l’échec de l’expérimentation de la dématérialisation lors des derniers scrutins.

En effet, l’impression et l’expédition de la propagande électorale restent à ce jour, les seuls moyens de diffusion équitables des idées des candidats.

La dématérialisation de la propagande électorale et sa mise à disposition sur un site internet ne sont absolument pas en mesure d’informer correctement les citoyens. Les Français n’ont ni le même accès ni la même maitrise d’internet ; ils sont ainsi plus de 22% à ne pas disposer d’un accès au web à leur domicile. Ils sont encore plus nombreux à ne pas disposer d’une adresse courriel fiable à laquelle pourrait être envoyée la propagande électorale. Au contraire, pour être électeur, la résidence est obligatoire.

A cette injustice évidente dans l’accès à l’information s’ajoutent des considérations tenant à la nature profonde de l’exercice du droit de vote.

Il existe un consensus scientifique qui établit qu’un lecteur n’apporte pas la même attention à un document papier qu’à un document numérisé.

Il convient donc de conserver ce principe essentiel qu’est l’acheminent individuel de documents papier tout en le conciliant avec l’objectif légitime d’optimisation des dépenses publiques. Pour ce faire il existe des solutions alternatives qui, tout en préservant la diffusion papier, permettraient de faire des économies.

Pour la troisième fois sous la même mandature, nous devons défendre les garanties démocratiques assurées par l’envoi postal de la propagande électorale. Plutôt que de supprimer cette tradition démocratique, ce vote doit être l’occasion d’améliorer son efficacité et de diminuer son cout de manière pragmatique.

Défendons notre démocratie, signons et diffusons cette pétition !

 

 



François compte sur vous aujourd'hui

François BERNARD a besoin de votre aide pour sa pétition “Présidentielle 2017 : Non à la suppression des professions de foi en papier”. Rejoignez François et 3 053 signataires.