Arrêtons le «  tout voiture » vers les Goudes et leParc National des Calanques

0 a signé. Allez jusqu'à 2 500 !




Un dimanche aux Goudes ...  Madame Vassal, revoyez votre copie ! 


Si ce n’était pas si grave et inquiétant, ce serait risible.
Le problème posé était comment réduire le nombre de véhicules dans le quartier de la Pointe Rouge et des Goudes?
La réponse de la Métropole et du maire du 8ème arrondissement a été : élargissons l’Avenue de Montredon pour mieux faire rentrer et sortir les voitures !
Revenir sur une décision prise par les mêmes en 2012 , voilà ce qui a été annoncé en grande pompe hier par Yves Moraine et Martine Vassal. Autant dire une montagne qui accouche d’une souris !
Mais pour faire bien dans le décor, avec le nuage de fumée qui brouille la vue, on annonce vaguement sans aucune précision, comme une petite rengaine l’augmentation des navettes maritimes et le renforcement du bus 19, histoire de continuer à bercer voire berner la population marseillaise, pas uniquement celle du quartier, celle de tout MARSEILLE et aussi des touristes.

Aucune concertation avec un tissu d’associations locales très vivant et actif, pas de concertation avec les élus d’opposition, pas plus que de rencontres avec des urbanistes compétents.
Non, à Marseille, on peut décider tout seul et contre tous. Toutes les grandes villes d’Europe développent des pratiques multimodales, qui remettent le citoyen et non la voiture au cœur des politiques de mobilité.
Non, ici, on crée sur un parcours limité, un doublement des voies réservées aux voitures, ce qui augurent de goulots d’engorgement d’anthologie, des surcroîts de voitures à parquer dans des parkings inexistants et une situation encore plus difficile pour les habitants de ce quartier. Et pour ce projet inutile, on détruit des pistes cyclables où il faudrait les renforcer!

Quelle est cette mode marseillaise qui consiste, en politique, de refaire du neuf avec du vieux, à payer des études qui ne sont jamais suivies, à bannir les concertations citoyennes ?
Je propose pour un quartier que je connais bien et que j’arpente depuis de nombreuses années, en totale concertation avec les habitants et de surcroît en m’appuyant sur les nombreux travaux effectués par des structures compétentes, de créer des parkings de délestage.
Dans l’urgence, je demande qu’une étude de faisabilité soit menée par la ville et la métropole pour étudier pour le Dimanche , journée particulièrement « noire » sur le plan de l’accessibilité aux Goudes une convention avec les parkings vides de la ville.
Pourquoi ne pas réfléchir dès ce printemps à utiliser le parking du Carrefour de Bonneveine et mettre une navette électrique pour desservir cette zone, en bordure du Parc National des Calanques, qui n’attend qu’à devenir un éco-quartier innovant sur le plan de la mobilité ?
Prévoir en complémentarité, un nombre suffisant des navettes gratuites dédiées "plages" et si possible non polluantes entre les parkings et les plages, des navettes maritimes à partir du vieux port au prix d’un ticket de transport en commun et un renforcement des lignes de bus 19 et 83.
Pour ces transports en commun, les fréquences devront être
décidées à partir des statistiques de fréquentation des plages des années précédentes.

Allons, Madame Vassal, reprenez votre copie, rencontrez les
associations et les élus d'opposition pour créer un projet concerté digne de notre ville!
Je suis déçue mais pas surprise !
Innover ensemble pour Marseille ne sera pas donné à tout le monde !


Voulez-vous partager la pétition ?