Exigez que le Tadjikistan laisse sortir un otage politique de 4 ans atteint d'un cancer

0 have signed. Let’s get to 150,000!


Русский | English

Ibrahim (Hamza) Tillozoda souffre d’un carcinome embryonnaire. Le cancer des testicules se caractérise par le développement rapide des cellules cancéreuses. La taille de la tumeur peut doubler en 10-30 jours. Les autorités tadjiks ont retiré le passeport de la mère d’Ibrahim en 2015, sous prétexte que Mijgona Zainiddinova se trouve être la belle fille de l’homme politique, leader d’opposition connu en Tadjikistan Moukhiddin Kabiri, émigré en Allemagne à cause des répressions politiques. La maison de Mijgona a été fouillée, les agents ont confisqué les documents des trois enfants, interdit à la jeune femme de quitter sa maison, porter plainte, ils ont confisqué son téléphone et interdit de téléphoner à qui que ce soit. Dans ces conditions, la maladie de jeune Ibrahim n’a pas eu le suivi approprié et atteint un stade avancé. Il y a cinq mois à la demande écrite du grand-père du garçon et sous les ordres des services spéciaux tadjiks, le garçon a subi une intervention dans une clinique urologique par les médecins non spécialisé en oncologie. L’opération concernant « kyste » n’a pas donné de résultat attendu, au contraire, la maladie a progressé et la tumeur des testicules a grandi d’avantage.

Le petit Ibrahim , âgé de 4 ans, le petit fils de Moukhiddin Kabiri est devenu un otage entre les mains des autorités tadjiks. Un enfant innocent ne peut répondre pour l’activité politique de son grand-père. Les temps où les régimes criminels prenaient les enfants en otage ; faisaient les expériences inhumaines, les faisaient mourir de faim ou de feu, sont révolus, tout cela est resté en XXIème siècle. Chaque jour chaque instant de souffrance d’un enfant innocent, à qui l’on refuse les soins médicaux est un supplice morale et physique, un crime qui n’a pas d’excuses.

Nous exigeons d’autoriser la mère de l’enfant de l’emmener à l’étranger pour traitement en urgence. Nous pouvons encore le sauver. Ne laisser pas le régime tadjik devenir un régime infanticide!

La confiscation du passeport et l’interdiction de quitter le territoire est une violation des articles 1, 5, 10, 14, 17,18, 19, 24, 34 de la Constitution de Tadjikistan.



Today: Темур is counting on you

Темур Варки needs your help with “Président du Tadjikistan: Ibrahim”. Join Темур and 140,543 supporters today.