Nationalité française pour tous les anciens combattants de manière rétroactive

Nationalité française pour tous les anciens combattants de manière rétroactive

0 personas han firmado. ¡Ayuda a conseguir 500!
Con 500 firmas, es más probable que esta petición aparezca entre las peticiones recomendadas
fatna MOHAMMED BEN CHEIKH ha iniciado esta petición dirigida a Président de la République Française , Les Présidents de senat et de l'Assemblée Nationale Française y

Le 2 septembre 2020, la France et le monde ont célébré le soixante-quinzième anniversaire marquant la fin de la deuxième guerre mondiale. Cette guerre qui a  profondément traumatisé la population française a aussi imposé la participation de nombreux coloniaux engagés volontaires ou contraints  dans les batailles de la Grande Guerre. 

Au nom du peuple français, nous rappelons le « devoir de mémoire et du souvenir français » en l’honneur des anciens combattants des armées françaises sans discrimination aucune en droit 

Fort peu reconnus dans leur engagement aux côtés de la France, les soldats des colonies et des protectorats ont été l'objet de mépris indécents  aussi bien en métropole que dans leurs territoires d'origine car ces anciens combattants des armées françaises n'étaient pas étrangers engagés militaires volontaires pour une durée déterminée dans la légion étrangère. 

 Faisant d’eux « de  misérables  gents aux poches vides sans honneur » que décrit Senghor dans Hostie noire (1948). Depuis, quelques améliorations financières et honorifiques ont été obtenues : décristallisation des pensions.. Mais les difficultés auxquelles sont confrontées les soldats des colonies et des protectorats  survivants et leurs descendants voulant intégrer la nation française sont à bien des égards insurmontables et certaines initiatives entreprises aujourd‘hui n’apportent encore qu’un traitement partiel de la reconnaissance qui leur est due.  


Il  faut bien noter que la France, en exploitant ces soldats de manière aussi humiliante, a violé un certain nombre des droits de l'homme: 

               1-Le droit à  une nationalité :

             A /-La France a recruté des Maghrébins  sur le statut indigène  dans  l'armée régulière française  or qu'elle a déjà un bataillon  constitué   d’étrangers (la légion étrangère) faisant d'eux des personnes apatride . 

           B/ - l’armée française l'or du recrutement de ces militaires  à procéder à l'inscription de leurs états civil sans mentionner leurs  nationalité  faisant d'eux des apatrides dans l'armée  régulière française. 

        2 - Le droit à l'égalité devant la loi : 

 A/ -La loi stipule que chaque citoyen a des obligations et  des droits, parmi eux  défendre la patrie et jouir de la pleine  citoyenneté, or ces indigènes militaires ont défendus leurs patrie sans pouvoir jouir de la citoyenneté française. 

B/-  L'inégalité sur le  niveau des droits sociaux (pas de sécurité sociale et pas de suivi médicale ou   psychique……) 

C /- L’illégalité  des  droits financières (cristallisation des pensions et la cristallisation de la retraite de combattant, pas d’allocations …) 

3- Le droit à la protection de l'honneur et la dignité de la personne : 

 A/  La France en évacuant ces pays  a   laissé  derrière elle  ces gens sans aucun droits , traité par les siens  comme des traîtres  le cas de l'Algérie , ils sont laissé à l'abandon  après des décennies de  sacrifices  pour la libération la France. 

 B/ La France a fait d'eux des missionnaires avec primes, aux lieux de  citoyens avec la pleine citoyenneté qui défendent leurs patrie   suite  de  leurs engagent dans l'armée régulière française.  

4- Le droit à ne pas être soumis à l’esclavage ou à la servitude: 

     La France  en engageant  ces soldats (indigènes) dans l’armée régulière française , sans avoir les mêmes droits que les français engagé dans la même armée et même corps a procédé à la servitude et l’esclavage  masqué , car ils  étaient  toujours mal rémunéré mal traité et mal équipé comme un esclave qui serve  son seigneur et qui mange  les restes de sa nourriture, dans le même contexte la France  a aussi  utilisé ces gens comme des boucliers humain  et de la chair  à canon ,toujours dans les premières  lignes de combat  afin de  protéger ces citoyens français d'origine européen. 

                                                                                                                                                                        -Conclusion -      

             Ces gens ont été engagé dans  l'armée régulière française en tant que des nationaux français  et non  pas comme des étrangers, car si c'était  l'inverse  ils seront  recruté dans la légion étrangère. 

            Il faut noter que les marocains et les tunisiens  ont été des sujets  du sultan  du Maroc   et  le bey de Tunis, d’autant qu’ils avaient la nationalité marocaine  et tunisienne    . Car la nationalité   marocaine et tunisienne ont été créé par le dahir et le décret  du 8 novembre 1921  signé par le sultan du Maroc   et le  Bey de Tunis. 

    Ce qui aboutit à deux conclusions suivantes: 

     A) Le recrutement de ces gens dans l’armée régulière française a était fait sur le principe d’esclavage et    servitude faisant d’eux des prisonniers et non pas des engagés volontaire dans l'armée régulière française.

  Ou bien:


      B) Le faite de recruter ces gents la dans l'armée régulière française ont leurs dressant un état civile sur les livres militaire  est une reconnaissance claire et nette de leurs plaine   citoyenneté française.   

 C ’est.  pourquoi  nous appelons  la République à accorder le même traitement à tout soldat ayant combattu sous le drapeau tricolore. Nous appelons la République à accorder à chaque soldat originaire des anciennes colonies ou des  protectorats la nationalité française de manière rétroactive si le combattant est encore en vie, ou mort au combat ou dans la période après-guerre, pour avoir combattu pour la France dans l'une des guerres du XXe siècle: Première Guerre mondiale (1914-1918), Seconde Guerre mondiale (1939-1945), guerre d'Indochine (1946-1954)… 

 Nous appelons aussi la République à accorder la nationalité française aux descendants directs des combattants afin que le sacrifice de leurs parents y trouve toute sa force. Nous appelons le Président de la République actuel et futur, à ancrer davantage la France dans l’histoire  en tournant une page de son  passé colonial Nous appelons le Président de la République à proclamer l’acquisition de la nationalité aux descendants directs des combattants des anciennes colonies et protectorats ,et  afin que la République intègre davantage les enfants de ceux qui ont combattu pour qu’elle survive. Il revient au président de la République de mettre fin à la discrimination en proclamant que tout ancien combattant de l'armée régulière française est Français !, car Il n'y a pas plus belle reconnaissance que  celle  de    pouvoir accueillir ces anciens combattants et leurs descendants directs dans la nationalité française. 

0 personas han firmado. ¡Ayuda a conseguir 500!
Con 500 firmas, es más probable que esta petición aparezca entre las peticiones recomendadas