Sauvons Le Spectacle, L'hôtellerie et la Restauration

Sauvons Le Spectacle, L'hôtellerie et la Restauration

0 a signé. Prochain objectif : 200 !
Quand elle atteindra 200 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !
Collectif Hotellerie / Restauration / Spectacle a lancé cette pétition adressée à President de la République et à

Monsieur l’état,

Je suis un modeste citoyen, mais aussi un humble entrepreneur.

Ma situation financière fait que, depuis toujours, je n'ai jamais touché le moindre centime de l'état, aucune aide, aucune indemnité sociale.

Vous avez suspendu ma vie privée, comme celle de tous les Français depuis la mi-Mars.

Cette décision, je peux la concevoir et l'admettre d’un point de vue sanitaire, pour le bien-être de tous, ainsi que pour la santé publique. 

Cependant, je ne peux pas accepter, ni tolérer, vos choix et votre écrémage concernant notre profession.

L’événementiel, la culture ou encore les discothèques, bars et restaurants.

Les techniciens, artistes, prestataires, Dj’s, patrons d’établissements, d’entreprises, d’hôtels, bars et restaurants ont vu leurs entreprises et professions complètement : annulées !

Plus grave encore, à ce jour, après près de 2 mois d'inactivité totale, aucun d’entre nous n’a d’informations, ni de nouvelles d’une éventuelle reprise.

Pourriez-vous nous expliquer comment vivre, payer nos factures et charges, qui elles continuent à tomber.

Vous aller me parler d'une possibilité de report, qui ne fera, je pense, que décaler le problème à plus tard.

Une fois de plus il me semble inévitable que des faillites et des licenciements aient lieu.

Comprenez que l'argent et les sommes perdues, le sont et le resteront !

Même les avances pour le chômage partiel, ne sont, pour la plupart, toujours pas remboursées aux employeurs qui ont des salariés.

Si, je parle bien au conditionnel, « la vie » et l’économie redémarre le 11 mai , quel sera notre avenir sachant que de toute manière 99 % de notre activité reste impossible, voire interdite jusqu’à au minimum fin août. Que penser ? Que faire ?

Malgré les divers appels, pétitions en ligne, aucune réponse n'est esquissée, et chacun de nous s'enfonce dans une sinistrose plus ou moins importante selon que leurs activités sont principales ou secondaires, selon que l'on ait des salariés ou pas, selon que l'on touche des aides ou pas.

Cependant, le problème reste entier ! 

Que pensez-vous faire pour ces gens qui réalisent les prestations techniques de tous vos meetings politiques, ces restaurants et hôtels étoilés dans lesquels vous séjournez, ce personnel de la culture qui génère une part non négligeable du PIB, et des retombées économiques sur le tourisme d'un montant de dizaines de milliards 'd'euros?

Que pensez-vous faire ? Les annuler ? Les effacer ? Les oublier ? Les Abroger comme vous le faites pour grand nombre de lois.

Quoi qu'il en soit merci d'être clair et rapide, avant qu'une véritable hécatombe, et catastrophe économique de ces catégories ne se produise pas.

Je vous propose pour financer cette sauvegarde de taxer les « artistes » qui depuis 2 mois diffusent de la musique sur Internet à titre gratuit, aux mépris de tous les droits d'auteur, ou des lois de diffusion publique,dont je le rappelle les vrais artistes et professionnels vivent en temps normal, et sont payées en temps habituel par les diffuseurs, organisateurs d'évènements, et tout propriétaire d'endroit ou la musique est diffusée.

Pourquoi sous prétexte de virus ou de pandémie les règles et lois seraient outrepassées et changées ?

Je vous propose également d'annuler charges, impôts et autres taxes comme l'ont fait nos voisins Allemands, qui de plus bénéficient d'aides bien plus importantes.

Merci de l'attention que vous porterez à mon courrier.

0 a signé. Prochain objectif : 200 !
Quand elle atteindra 200 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !