Préservons le parc Lucie Aubrac !

0 a signé. Allez jusqu'à 2 500 !


Mobilisons-nous contre la densification des abords du parc et pour son agrandissement. 

Le parc Lucie Aubrac, vrai "poumon vert" du centre-ville des Lilas, est menacé : alors que la commune est déjà classée 10e ville la plus peuplée de France en densité d'habitants, le nouveau Plan local d'urbanisme (PLU) de la mairie prévoit des projets de construction, qui risquent de remettre en cause le cadre de vie des Lilasiens.

Or, la sur-fréquentation actuelle du parc prouve un réel besoin d’espaces verts, et rend son agrandissement nécessaire pour répondre aux besoins de ses usagers.

Le futur règlement du PLU prévoit la construction de 160 logements dans des immeubles de quatre ou cinq étages sur trois côtés du parc, contribuant à son enclavement. Cela signe l'arrêt définitif de son projet d'agrandissement. Cette opération immobilière suppose d’empiéter sur la surface du parc et sur des parcelles rendues constructibles, entraîne la plongée de nombreuses zones dans l’ombre, prévoit la destruction de bâtiments historiques et patrimoniaux et la disparition d'arbres remarquables.

⇒ Pourquoi détruire l'emblématique fonderie Piattino, recensée par le Conseil général de Seine Saint-Denis comme élément remarquable du patrimoine historique industriel des Lilas, et qui sert toujours d'entrepôt aux jardiniers de la ville, pour la remplacer par des bâtiments de grande hauteur face à la crèche Jacques-Prévert rue Romain-Rolland ?

 ⇒ Pourquoi démolir le bâtiment municipal des Cérémonies et des Fêtes et son grand hangar utilitaire alors que tous les deux ont été récemment remis à neuf par la mairie, rue de Romainville ?

⇒ Pourquoi détruire et non pas réhabiliter le bâtiment de la crèche Ribambelle rue du centre ? Pourquoi agrandir cette parcelle constructible en empiétant sur le parc et abattre son ancestral cerisier ?

La construction de nouveaux immeubles de cinq étages à l'alignement des rues menace le cadre de vie en remettant en question l'identité du quartier.

Ce nouveau PLU, s'il devait être adopté, conduirait également à la transformation de la morphologie historique du quartier et de ses perspectives. La diversité des formes urbaines, aussi bien en termes de hauteur des constructions que de typologie de l'habitat et l’ouverture naturelle du parc sur la ville sont les garants de la qualité urbaine et du cadre de vie de la ville. Il est important de les préserver.

Le rôle social et environnemental du parc est trop important pour laisser son devenir entre les mains de promoteurs immobiliers.  

Le foncier disponible aux abords du parc donne une formidable opportunité d'imaginer son futur : un projet à dimension sociale intégrant l’ensemble des besoins, en termes d’espaces verts, de nouveaux logements et logements sociaux, de vie des associations et de sauvegarde du patrimoine.

Nos demandes :

- L’augmentation réelle de la superficie du parc.

- Ne pas bâtir sur des parcelles actuellement inconstructibles et préserver les arbres remarquables.

- La limitation en hauteur des constructions de logements à maximum 3 étages.

- La réhabilitation de la fonderie Piattino pour un nouveau projet associatif ou culturel.


* * * * * * * * * *

Il est encore temps de se mobiliser !

Signons la pétition pour rendre ce projet possible.    

* * * * * * * * * *

Cette pétition sera présentée au commissaire enquêteur lors de l’enquête publique.

 



Collectif compte sur vous aujourd'hui

Collectif PARC LUCIE AUBRAC a besoin de votre aide pour sa pétition “Préservons le parc Lucie Aubrac !”. Rejoignez Collectif et 1 709 signataires.