Pour la création d’une cellule d’enquête contre la maltraitance animale dans le Vaucluse

0 a signé. Prochain objectif : 35 000 !


Le Vaucluse est le théâtre de nombreux signalements d’actes de maltraitance voire de cruauté sur animaux:

- tortures et sévices sexuels sur des chats;

- chevaux qui dépérissent dans des enclos ou sur la voie publique;

- chiens confinés dans leurs excréments sur des balcons ou dans des cours remplies de matériaux dangereux;

- chats abandonnés pour les vacances dans des appartements vides;

- pigeons, tourterelles abattues en plein jour en centre-ville ou dans des quartiers résidentiels par des individus armés de fusil.

Malheureusement les signalements effectués auprès des brigades de Gendarmerie du Vaucluse ne sont pas pris au sérieux dans beaucoup de cas. Les services vétérinaires de la Préfecture ne reçoivent pas forcément avec bienveillance les signalements d’association.

Ça suffit! Demandons au Préfet de Vaucluse de créer une unité spécialisée pour enquêter sur les affaires de maltraitance sur animaux! Les enquêtes doivent être réalisées et la loi appliquée. 
Il faut protéger les animaux mais aussi les citoyens contre ces gens qui torturent des être-vivants reconnus sensibles par la LOI. L’Etat doit montrer sa PRÉSENCE !