Non à la plateforme de camions sur la ZAC de Grange Blanche à Courthézon-Jonquières

0 a signé. Prochain objectif : 2 500 !


A Courthézon, à la limite de Jonquières, dans le Vaucluse, dans le cadre de la zone d’activités intercommunale Grange Blanche a été délivré par la mairie de Courthézon un permis de construire N°PC 084 039 16 N 0050 le 9/11/ 2016 à la société ID Logistics pour une plateforme de 54’ 000 M2 relevant des ICPE (et une noria de camions annoncée (450 par jour).

Le site choisi pour cette plateforme est constitué d’excellentes terres agricoles. Il présente  une biodiversité particulièrement rare avec 130 espèces recensées par un naturaliste dont 9 espèces protégées au niveau européen, parmi elles l’outarde canepetière, la bondrée apivore, le rollier d’Europe, le Milan noir, la loutre, l’agrion de mercure (libellule). Aucune demande de dérogation pour espèces protégées n’a été délivrée ni par la Préfecture, ni par le ministère de l’Environnement…et les travaux ont commencé !

Situé en zone inondable et près de la ressource en eau potable de Courthézon/ Jonquières, cette installation est classée ICPE : installation classée pour protection de l'environnement. La demande d'exploitation de l'ICPE porte sur des matières toxiques et/ou dangereuses pour l'environnement aquatique (30tonnes potentielles stockées) mais aussi sur de l'hypochlorite de sodium (40t potentielles stockées) produit réputé très instable (à la base de l'eau de javel) et qui a un effet toxique aigüe à long terme sur les milieux aquatiques.

Nous, Citoyens, nous inquiétons légitimement de ce qui arrivera en cas de crues de l’Ouvèze et de la Seille ! Cette zone est proche du captage des Neuf Fonts, classé Grenelle !

On nous parle de créations d’emplois, mais ce projet aura peu d’intérêt économique, compte tenu des risques qu’il engendre sur l’Environnement. Cette plateforme doit s’implanter ailleurs ! Nous proposons un projet alternatif comme la création de jardins partagés ou encore un espace pédagogique d’observation des espèces en lien avec le Naturoptère ou du maraîchage bio intercommunal pour l’alimentation des cantines.

La vision à très court terme de certains décideurs a une lourde incidence à très long terme sur l’état des milieux agricoles et de la biodiversité et sur la sécurité de la population. Ce projet passe au-dessus d’un pipeline. Qui peut nous garantir qu’il n’y aura pas de danger majeur en cas d’incendie de camions ?

Parce que les citoyens ont le devoir de s’opposer à ces projets contraires à l’intérêt général, parce que la gabegie écologique, agricole et économique nous mène dans le mur, disons non à cette plateforme. Préservons nos espaces naturels !

Monsieur le Préfet de Vaucluse, Monsieur le président de la C.C.P.R.O, Monsieur le maire de Courthézon, nous vous demandons le retrait du projet.

Rejoignez notre collectif et résistez avec nous en signant et en diffusant cette pétition autour de vous.

Pour rester informé et nous rejoindre :

sosgrangeblanche@gmail.com

Voir le site du collectif

https://sosgrangeblanchejc.blogspot.com/