Non à la présence du Cirque Bostok en Bretagne: Violence et Maltraitance Animale

0 a signé. Allez jusqu'à 10 000 !


Le CLAC(Collectif de Libération des Animaux dans les Cirques) demande aux Préfectures ainsi qu' aux maires de l'ensemble de la Bretagne de ne plus accueillir le Cirque Bostok connu en France par les autorités pour ses violences citoyen.ne.s et sa maltraitance envers les animaux

-------------------------------------------------------------------------------

Témoignage de violence sur citoyens lors d'une action pacifiste de bénévoles en Août 2015 sur la commune de Crozon en Finistère(29160)

« Nous n’étions que 3 bénévoles en phase d'attente proche de l'immeuble qui a remplacé le magasin point vert à Crozon afin d'observer la proportion de personnes entrant dans ce cirque.Quelques minutes avant la représentation nous sommes intervenue auprès d’une personne qui avait l’air de faire une crise d’épilepsie, nous avons appelé les pompiers et prévenu des circassiens qui s’inquiétaient pour dire que tout allait bien, que les pompiers prenaient le relais.

Ensuite, nous nous sommes dirigés vers l'entrée de l'office de tourisme. Monsieur le maire à fait un communiquer pour dire que nous étions devant les caisses mais, ceci était totalement Faux, monsieur le maire fait de la propagande mensongère. En vérité nous étions bien à l’autre bout du parking et non pas devant les caisses comme il est dit ! Il y avait au moins 100 m entre nous et eux. Nous avons reçu des menaces de mort.Nous n’avons pas pu dire un seul mot ! 
« C’est vous qui manifestez pour les animaux » tout en s’approchant alors que nous étions sur le trottoir à l’autre bout du parking, - 
« Vous n’avez rien à faire ici » dit-il en se rapprochant d’avantage, 
« dégagez ou sinon on vous casse la gueule » très proche de nous,
« dégagez tout de suite »....
Premier coup de ce circassien sur un des militants, puis les autres circassiens approchent et s’en prennent à une autre militante en lachant des injures sexistes et racistes et le dernier militant est parti prévenir au plus vite les autorités. Plusieurs personnes ont vu la scène mais ont eu peur de s’arrêter... »

Résultat ITT de Cinq et Neuf jours

Télégramme du 14 Août 2015

"Après l'incident, les victimes ont porté plainte pour coups et blessures, et après examen médical dans la foulée des faits, une incapacité totale de travail de cinq jours pour lui, et de neuf jours pour elle leur a été délivrée. Contactée, la direction du cirque Bostok, lequel a depuis quitté Crozon, n'a pas souhaité faire de commentaire".


-------------------------------------------------------------------------------

MALTRAITANCE ANIMALE

Cirque Bostok -   Septembre 2016 - Pacé (35)

https://www.facebook.com/lafranceditstopauxcirquesavecanimaux/videos/1223220017709803/

  • Aucun espace de détente pour les lions(présence de trouble comportementaux)
  • Espace insuffisant pour les singes
  • Travail des singes sur la pistes avec des robes et attachés par une corde

 

LES AFFICHES DU CIRQUE BOSTOK (Irrégularité)

  • Irrégularité envers la loi Barnier
  • Aucun RCS(numéro d'attachement à une préfecture)
  • Aucune présence du nom de l'imprimeur
  • Aucune mention légale
  • Affichage Sauvage sur les installations d'éclairage public, sur les poteaux de télécommunication, sur les panneaux de circulation routière et également sur les arbres

 

 

La loi Barnier du 02 février 2015


Relative au renforcement de la protection de l'Environnement, l'affichage non commercial en dehors des emplacements destinés à cet effet, constitue un affichage SAUVAGE (arbres, panneaux de circulation routière, feux...).ce que le cirque Bostok ne respect pas= 750€ d'amende, .Nous avons aussi relevé que le cirque Gervais est en irrégularité envers la législation en vigueur sur la diffusion d'affiche et flyers, en effet "les documents imprimés doivent comporter le nom et l'adresse de l'imprimeur, à défaut, l'imprimeur encourt une amende de 3 750 €" (L.29 juillet 1881)

 

Article R581-22 du code de l'environnement 

Sans préjudice de l'application des dispositions de l'article L. 581-4, la publicité est interdite :

1° Sur les plantations, les poteaux de transport et de distribution électrique, les poteaux de télécommunication, les installations d'éclairage public ainsi que sur les équipements publics concernant la circulation routière, ferroviaire, fluviale, maritime ou aérienne ;

2° Sur les murs des bâtiments sauf quand ces murs sont aveugles ou qu'ils ne comportent qu'une ou plusieurs ouvertures d'une surface unitaire inférieure à 0,50 mètre carré ;

3° Sur les clôtures qui ne sont pas aveugles ;

4° Sur les murs de cimetière et de jardin public.

------------------------------------------------------------------------------

 

L'arrêté du 18 mars 2011

(ci-dessous quelques extraits de l'arrêté mais il est important de le lire en entier ici
--> https://www.legifrance.gou v.fr/affichTexte.do?cidTexte=J ORFTEXT000023816607)

-SECURITE-

Article 11 :

"IV. - Afin d'empêcher tout contact entre le public et les animaux, un espace de sécurité doit séparer les lieux où le public a accès, des enceintes où sont hébergés les animaux d'espèces non domestiques considérées comme dangereuses. La dimension de cet espace tient compte de la nature des risques à prévenir pour la sécurité et la santé des personnes ainsi que des aptitudes des espèces. Dans des conditions normales de visite, la mise en place de barrières ou de tout autre moyen doit empêcher le franchissement de cet espace par le public."

-CONDITION ANIMALE-

Article 27

"Les installations extérieures doivent être d'une taille suffisante et équipées de manière à permettre à tous les animaux d'évoluer conformément à leurs besoins. La nature du sol des installations extérieures doit être adaptée aux exigences de l'espèce, le cas échéant en fournissant des matériaux supplémentaires, tel du sable, de la sciure de bois ou de la paille.
Les installations extérieures doivent être équipées de manière à protéger les animaux des intempéries et d'un excès de rayonnement solaire dans la mesure où ceci est nécessaire à leur bien-être et qu'ils n'ont pas la possibilité de s'en protéger dans leurs installations intérieures."

Article 30

"Les établissements sont tenus de disposer en permanence d'une eau de bonne qualité pour l'abreuvement des animaux."

 

ANNEXE III- Lions

Les installations de l'établissement, utilisées pendant la période itinérante, doivent comprendre des installations intérieures ainsi que des installations extérieures.
Les installations intérieures doivent ménager un espace disponible pour les animaux d'au minimum 7 mètres carrés par animal. La surface des installations intérieures ne peut être inférieure à 12 mètres carrés dès le premier animal hébergé. La hauteur des installations intérieures doit au minimum être de 1,8 mètre sauf sous le col de cygne d'une semi-remorque.
Les établissements doivent comprendre une cage de détente d'une surface minimale de 60 mètres carrés. Les animaux doivent séjourner dans les installations extérieures pendant au moins quatre heures par jour.
Des dispositifs adaptés doivent être mis à disposition des animaux pour leur permettre de s'installer en hauteur.
Les installations doivent être pourvues d'équipements permettant aux animaux de faire leurs griffes et de s'occuper.

------------------------------------------------------------------------------

AUTORITÉS

La police municipale et la gendarmerie ont pour objet d’assurer le bon ordre, la sûreté, la sécurité et la salubrité publique, notamment la sûreté et le passage dans les rues et voies publiques, le soin de réprimer les atteintes à la tranquillité publique, le maintien du bon ordre dans les lieux publics, etc. À ce titre, elles peuvent constater par procès-verbal, un manquement aux règles et en déférer au maire afin de faire respecter les lois et les codes, notamment ceux qui évoquent la protection animale de faune domestique ou sauvage en matière de cirque, par arrêté municipal (code général des collectivités territoriales, art. L.2212-2 et suivants)

------------------------------------------------------------------------------

-A SAVOIR-

Le dressage, les transports, l’exhibition en public et l’enfermement sont des pratiques allant l’encontre des besoins naturels des animaux, leurs réactions face à ces conditions de détention sont principalement la folie (état dépressif, amorphe et troubles du comportement) ; la fuite ; l’attaque et l’agressivité envers des humains

Les enfants aiment les animaux, or il est odieux de leur faire
croire que les animaux sont heureux, dans les cirques.
De plus, ces spectacles d'animaux sont vraiment anti-pédagogiques. Le mélange d'espèces de milieux différents, la présentation dans des postures inadaptées, dans un milieu artificiel, avec une relation animal/humain faussée donnent à l'enfant une vision erronée du monde animal.

« Lorsque je regarde des animaux tenus captifs dans les cirques, cela me fait penser à l’esclavage, à la domination et à l’oppression que nous avons combattus pendant si longtemps. Ils portent les mêmes chaînes et les mêmes fers. Les animaux et les humains souffrent et meurent de la même façon. La violence cause la même souffrance, le même flot de sang, la même puanteur de la mort, le même arrêt brutal de la vie, arrogant et cruel. Nous n’avons pas à y prendre part. » Dick Grégory, militant des droits civils auprès de Martin Luther King



CLAC-collectif de libération compte sur vous aujourd'hui

CLAC-collectif de libération DES ANIMAUX DANS LES CIRQUES a besoin de votre aide pour sa pétition “Préfecture : Non à la présence du Cirque Bostok en Bretagne: Maltraitance Animale et Violence”. Rejoignez CLAC-collectif de libération et 8 346 signataires.