Une carte de séjour pour Thierno Tahirou, apprenti boulanger dans l'Oise !

0 a signé. Prochain objectif : 25 000 !


Thierno Tahirou, accompagné par l'Aide Sociale à l'Enfance en qualité de Mineur Non Accompagné vient de recevoir une Obligation de Quitter le Territoire Français...

Ce jeune a 18 ans (à peine). Il habite Nogent-sur-Oise.
Il travaille comme apprenti boulanger (lui aussi !), se lève à 4h du matin pour fabriquer nos baguettes tradition française...va à l'école pour obtenir un diplôme et construire son avenir...


Comme beaucoup, Thierno Tahirou a quitté son pays d'origine, la Guinée, et a pris la mer au péril de sa vie dans l'espoir d'avoir un avenir... un travail... une chance !
Avenir qui lui était impossible de construire dans son pays d'origine... sinon il n'aurait pas risqué sa vie en mer...
Evident pour beaucoup...mais toujours nécessaire de le rappeler !


Comme beaucoup de jeunes, il a été pris en charge par les services de l'ASE de l'Oise.
Comme beaucoup de jeunes Mineurs Non Accompagnés, confiés par décision de justice (juge des tutelles d'État pour mineurs) au département de l'Oise, il a été accueilli dans un hôtel, sans aucun accompagnement éducatif pendant de longs mois...
Aucun accompagnement vers l'insertion ne lui a été proposé pendant cette période de " prise en charge ASE ".
Pourtant, il s'est inscrit seul à la Mission Locale, a réalisé plusieurs stages et a décroché un contrat d'apprentissage du fait de son sérieux et de sa motivation...


Aujourd'hui, la Préfète de l'Oise lui reproche de ne pas être suffisamment inséré dans la société française...
Que signifie " ne pas être suffisamment inséré dans la société française " ?
Quand on parle la langue française...
Quand on travaille...
Quand on va à l'école...
Quand on respecte les lois et les règles de la société...
Et quand des éducateurs, qui engagent leur parole dans un " rapport éducatif ", se portent garants du sérieux d'un jeune ?
Et puis, quand bien même, peut-on faire de  l'insertion sociale et professionnelle une exigence dans une période de crise sanitaire comme nous le vivons
depuis 1 an... ?
Comment s'insérer dans une société confinée, à l'arrêt ?

Sur le plan humain, c'est terriblement injuste, révoltant, écœurant...

Nous nous mobilisons pour :

- Que la dignité de Thierno Tahirou soit respectée, et qu'il puisse continuer à se construire en France

-  Faire-valoir ses droits, celui de poursuivre sa scolarité, son apprentissage du métier de boulanger

- Une loi en faveur des jeunes qui ont été protégé par l'État en qualité de Mineurs Non Accompagnés afin qu'ils ne soient plus expulsables le jour de leur 18ème anniversaire...


Comme pour la situation de Laye Fodé Traoré, apprenti boulanger à Besançon, nous ne pouvons compter que sur notre solidarité !

Nous avons besoin d'un maximum de signatures et de relais pour que Thierno Tahirou puisse obtenir son titre de séjour, poursuivre sa scolarité et construire sa vie, ici, en France !


Merci pour votre solidarité !