Pour une transparence sur la toxicité du gaz Lacrymogène dans les manifestations

0 a signé. Allez jusqu'à 50 000 !


AVANT PROPOS , sachez que cette pétition a 2 buts :

  1. Faire la LUMIÈRE (publique) sur la dangerosité de ce gaz, ce qui contraindra le Gouvernement à ASSUMER (donc ne pas nier) les conséquences sur la santé de ceux qu'il empêche mal-intentionnellement de se protéger
  2. VOUS PROTÉGER en tant que manifestant (et donc citoyen)

Le gaz lacrymogène est largement utilisé dans les manifestations pour disperser la foule. Disperser la foule ? Intéressant pour un gaz soit disant inoffensif qui est plutôt utilisé comme un "incapacitant".

Moi même manifestant à Paris depuis l'Act IX des Gilets Jaunes, j'ai vu des choses affligeantes, parfois même choquantes, que l'on ne devrait pas voir dans un État censé être un modèle en ce qui concerne les Droits de l'Homme; Des gens, femmes et homme, jeunes ou âgés, armés de leur seule volonté de s'exprimer, voir leur Droit réduit au silence : littéralement paralysés genoux à terre (et je sais de quoi je parle), face au sol à vomir

Pourquoi vomir ? C'est un processus normal de votre organisme qui cherche désespérément à évacuer une SUBSTANCE TOXIQUE, le gaz lacrymogène.

Soit disant "inoffensif", ce gaz est utilisé à outrance alors même que la foule est déjà maîtrisée : aucune sommation audible, des jets de gaz par endroits où il est difficile de circuler, donc de se disperser, rendant impossible la moindre prise d'air.

Rappelons que ce gaz est TOXIQUE par nature et qu'il est, normalement, utilisé à des dosages bien précis. Pourtant ! Nombre de manifestants en ayant fait les frais on remarqué la particulière "virulence" du gaz lors de ce 18ème Acte à Paris.

ET POUR CAUSE, je vous renvoie à l'image qui illustre cette pétition...

M. CASTANER ! Allez-vous nous expliquer ce que fait du gaz CS, lacrymogène INTERDIT PAR LA CONVENTION SUR LES ARMES CHIMIQUES DE 1993, dans les mains de vos forces de l'ordre ?! Ce gaz est DANGEREUX ! Il est INTERDIT comme arme de GUERRE (oui, de GUERRE) mais autorisé pour le maintient de l'ordre intérieur !?

Les conséquences immédiates ? Panique respiratoire, nausées, vomissements, mal de crâne, sensations de brûlure oculaire (évidence) et respiratoire (bien plus subtile).

Rien d'étonnant ! Le 2-chlorobenzylidène-malonitrile, molécule au nom barbare qui se cache derrière le gaz dit "CS", est hydrolysée au contact de l'eau (yeux, peau et muqueuses) pour former de l'ACIDE CHLORHYDRIQUE puis oxydée après inhalation pour former du CYANURE, d'où son action extrêmement irritante et suffocante !

Sur le long terme, le tableau se noircit.

La respiration de ce gaz peut avoir des conséquences gravissimes sur les voies respiratoires : irritation des muqueuses pouvant entraîner une nécrose tissulaire, risque de développer un cancer comme le soulignent de nombreux scientifiques.

Nombreux sont les spécialistes qui dénoncent ce gaz comme une arme chimique au vue de ses propriétés inquiétantes, mais pourtant le Gouvernement n'en dit mot... Mais il y'a pire ! Les personnes souhaitant se protéger de l'effet de ce gaz se voient confisquer leurs masques et interpellés à cet effet, car catalogués comme "casseurs".

Je demande, au noms de tous ceux qui approuveront cette pétition, que la TRANSPARENCE soit faite sur la constitution de ce gaz et les risques qu'il représente. Étant donné ce constat, il me semble légitime qu'un manifestant puisse se protéger efficacement des effets de ce gaz.

M. CASTANER vous êtes censé, peut-être dois-je vous le rappeler, protéger les manifestants qui sont avant tout des CITOYENS.

Jusqu'à preuve du contraire vous les détruisez.

Signez en masse.

Force et courage !!