Decision Maker Response

Emmanuel Macron’s response

Dec 20, 2018 — Chère Madame, chers tous,

Vous avez subi de plein fouet la hausse des prix du carburant, et avez décidé de réagir en signant cette pétition.

Votre message, je l’ai entendu.

Je vous réponds directement : vous avez raison.

Vous me dites : « Nous sommes déjà dépendants des cours du pétrole, il n'est pas question qu'en plus nous subissions une augmentation des taxes ! »
Et vous avez raison : l’action contre le réchauffement climatique est un combat nécessaire, mais il ne doit pas opposer les problèmes de fin du monde aux problèmes de fins de mois.
Le gouvernement a donc annoncé l’annulation de l’augmentation de la taxe sur le carburant et qu’aucune hausse des tarifs de gaz et d’électricité n’interviendrait pendant l’hiver.

Voilà une réponse claire à l’objet précis de votre pétition.

Mais au-delà, je lis dans vos propos une colère plus profonde. Quand vous me dites : « AUTANT DE MOTIFS DONT NOUS CITOYENS NE SOMMES PAS RESPONSABLES ! », vous dénoncez l'écart qui s’est peu à peu creusé entre le peuple et ses dirigeants.
Mon engagement politique vient de la volonté de combler cet écart. Force est de constater que je n'y suis pas encore parvenu. Et au bout de 18 mois d’actions, les changements que nous menons sont loin d'être suffisamment perceptibles.

Pour faire plus vite, j’ai décrété l’état d’urgence économique et social.
Il s'incarne dans des mesures qui vont vous toucher directement :
- Si vous vivez du SMIC, votre salaire augmentera dès 2019 de 100 euros par mois sans qu'il en coûte un euro de plus à votre employeur.
- Si vous êtes retraité(e) entre 1200 et 2000 euros par mois, nous annulerons en 2019 la hausse de le CSG que vous avez subie cette année.
- Pour tous les travailleurs : vos heures supplémentaires vous seront payées sans impôts ni charges en 2019 et, en attendant, vos employeurs peuvent vous verser une prime de fin d'année sans s'acquitter non plus d'impôts ou de charges.

J'ai annoncé également intensifier le combat contre les avantages indus et les évasions fiscales. Le gouvernement et le Parlement sont au travail pour que les dirigeants des grandes entreprises françaises et les grandes entreprises qui réalisent des profits en France payent leurs impôts en France.

En m’interpellant par cette pétition vous avez fait un acte citoyen.
Ce dialogue, si vous en êtes d'accord, je souhaite le poursuivre.
Pour échanger plus régulièrement sur les sujets qui vous touchent, laissez-moi votre adresse e-mail ici : https://www.elysee.fr/poursuivre-le-dialogue

À nous de trouver des solutions pour faire, ensemble et dans le dialogue, de cette colère une chance.

Emmanuel Macron