Victoire

Pour un arrêt du blocus économique sur le Népal.

Cette pétition a abouti avec 4 204 signatures !


                               Cette pétition a reçu le soutien

                         de Mountain Wilderness International

Pour la version anglaise,rendez vous en bas de page.

For English version, see at the foot of the page.

Monsieur le Ministre,

J'habite Chamonix.J'ai voyagé de nombreuses fois au Népal,pays où je parraine un enfant pour sa scolarité (association Chantal Mauduit) et également pays avec lequel j'ai des relations professionnelles.

Depuis que le Népal a adopté une nouvelle constitution, le 20 Septembre 2015, le pays enclavé,subit une grave crise humanitaire.

Une des principales raisons de la catastrophe est un blocus non officiel imposé par le gouvernement indien et soutenu par l'ethnie Madhesi dans le sud du pays qui a protesté contre le gouvernement et la nouvelle constitution.

Les manifestants ont mis en place leur propre blocus sur les principaux points où transitent les camions transportant du carburant, médicaments et autres fournitures vitales, les empêchant ainsi d'entrer au Népal.

Le cœur du mouvement Madhesi se situe dans la ville frontière népalaise de Birgunj, qui se trouve près de la ville frontalière indienne de Raxaul.

Environ 70 pour cent des importations en provenance de l'Inde circule à travers ce point de frontière: carburant(essence pour les transports,gaz pour la cuisine) nourriture et autres fournitures de première nécessité afin d'être revendus ensuite sur le marché népalais.

Les manifestants et partisans Madhesi continuent à organiser des manifestations contre le gouvernement, ce qui entraîne souvent des affrontements avec la police anti-émeute. Plus de 50 personnes ont été tuées à la suite des protestations.

Le mois dernier, l'UNICEF a publié une déclaration informant que plus de trois millions d'enfants de moins de cinq ans risquent mort ou maladie pendant les mois d'hiver rigoureux du Népal, en raison d'une grave pénurie de carburant, de nourriture, de médicaments et de vaccins.

Le Népal dépend fortement des importations, notamment alimentaires, des médicaments et du carburant, de l'Inde, qui est son plus grand partenaire commercial.

Le Népal est également encore sous le choc du tremblement de terre du 25 Avril 2015, qui a tué plus de 9000 personnes.

Avec le blocus , beaucoup d'organisations humanitaires sur place craignent que les températures continuant à baisser les prochaines semaines, la situation ne fasse qu'empirer.

On ne peut que s'étonner du silence aussi bien officiel que médiatique d'une telle situation .

(Source:Aljazeera)

Les signataires de cette pétition vous demandent d'user de votre influence pour tenter de faire cesser cette situation,préoccupante au niveau humanitaire et qui aussi rend difficile l'effort de reconstruction malgré l'élan international de générosité du printemps dernier.

 Je vous prie de bien vouloir agréer, Monsieur le Ministre, l’expression de ma haute considération.

                                                                      Yves Lepavec

 English version 

Mister Minister,
I live in Chamonix. I have travelled many times to Nepal, a country where I sponsor a child for education (charity organisation : Chantal Mauduit) and also a country with which I have professional relations.
Since Nepal adopted a new constitution on September 20th, 2015, the landlocked country is facing a severe humanitarian crisis.
One of the main reasons for the disaster is an unofficial blockade imposed by the Indian government and supported by the Madhesi ethnic group in the south of the country as a protest against the government and the new constitution.
The protesters have set up their own blockade on the main transit points of trucks carrying fuel, medicine and other vital supplies, thus preventing them from entering Nepal.
The heart of the Madhesi movement is in the Nepalese border town of Birgunj, located near the Indian border town of Raxaul.
About 70 percent of imports from India flow through this border point: transportation fuel, cooking gas, food and other vital supplies to be then resold on the Nepalese market.
It is in this city where Madhesi protestors and supporters continue to organize demonstrations against the government, often resulting in clashes with riot police. More than 50 people have been killed as a result of the protests.
Last month, UNICEF released a statement to the effect that more than three million children under five are at risk of death or disease during Nepal’s harsh winter months, due to severe fuel, food, medicines and vaccines shortages.
Nepal depends heavily on imports, especially food, medicines and fuel, from India, which is its largest trading partner.
Nepal is still in shock after the April 25 earthquake, which killed more than 9,000 people.
With the blockade, many humanitarian organizations based in Nepal fear that the temperatures will continue to fall in the next few weeks, making the situation even worse.
(Source: Aljazeera)

The petitioners are asking you to use your influence to try to stop this situation, concern at the humanitarian level and also makes difficult for the reconstruction effort despite the momentum of international generosity of last spring.
Yours sincerely,
                                                                       Yves Lepavec

                                                                         

 



Yves compte sur vous aujourd'hui

Yves LEPAVEC a besoin de votre aide pour sa pétition “Pour un arrêt du blocus économique sur le Népal”. Rejoignez Yves et 4 203 signataires.