Pour que le gouvernement français s'engage réellement contre la déforestation

0 a signé. Allez jusqu'à 150 000 !


Je suis militante depuis près de 15 ans pour la protection de l’environnement. Je n'ai pourtant compris que tardivement que ma consommation personnelle avait un impact sur la déforestation. J’ai alors eu l’occasion de réfléchir à la notion de déforestation importée, c’est à dire l’incidence de mon mode de vie en France sur la destruction des forêts du monde. Ainsi, je me suis rendue compte que mon empreinte était principalement liée à mes habitudes alimentaires. Depuis je mange moins de viande et je privilégie les produits locaux, mais ce n’est pas suffisant.

L’urgence pour les forêts est flagrante. Chaque année ce sont plus de 13 millions d’hectares bruts de forêt qui disparaissent dans le monde. L'Europe est le continent qui, par ses importations, génère le plus de déforestation dans d’autres régions du globe. Certaines matières premières d’importation comme le soja ou l’huile de palme sont particulièrement à risque pour la déforestation.

L'empreinte forêt moyenne d'un Français est de 352 m². Cela signifie que pour nous approvisionner en principaux produits à risque de déforestation, nous avons prélevé sur les forêts la surface de presque deux terrains de tennis. Nous devons réduire cette empreinte au plus vite - c'est notre responsabilité - car nous, citoyens européens, impactons majoritairement les forêts de la planète.

Nous avons tous notre rôle à jouer pour diminuer notre impact. Cependant, pouvons-nous arriver à Zéro Empreinte Forêt par nos simples choix de consommation ? Allons-nous stopper la déforestation en arrêtant seulement de manger du poulet alimenté au soja ? La réponse est non. Sans des décisions fortes des gouvernements et des entreprises, c'est impossible !

Le soja est le premier responsable de l’Empreinte Forêt des Français. Il est surtout consommé par les animaux de nos élevages qui serviront à produire de la viande mais aussi des produits laitiers et des œufs, il est importé à 97 % ! Ce soja pourrait être produit localement en Europe, sans OGM, et sans générer de déforestation. Mais les accords du GATT entre les Etats-Unis et l’Union européenne bloquent l’augmentation des surfaces de culture d’oléagineux en Europe.

Quant à l'huile de palme, responsable de 61 % de la déforestation en Indonésie, c’est la même chose. Le consommateur a permis de réduire l'usage de l’huile palme alimentaire de 25 % entre 2010 et 2018. Pourtant, dans le même temps, la consommation totale d’huile de palme a augmenté de 325 % à cause de sa présence dans les carburants ! L’usage des agrocarburants est encouragé par une directive européenne, et l’huile de palme est le premier biocarburant utilisé.

À l’occasion de la publication par l’État français de la Stratégie Nationale de lutte contre la Déforestation Importée (SNDI) qui est un premier pas insuffisant, un collectif d'associations françaises luttant à travers le monde pour la préservation des forêts publie une tribune, et appelle à prendre immédiatement des mesures concrètes et ambitieuses pour réduire de moitié la déforestation importée de la France dès 2020.

Nous, consommateurs et citoyens, pouvons faire bouger les choses en faisant pression sur les décideurs ! Pour arriver à Zéro Empreinte Forêt, c’est maintenant ! Signons pour que les décideurs publics et privés mettent en place immédiatement et avec les moyens nécessaires une stratégie de lutte contre la déforestation importée contraignante et responsable !

Pour retrouver la version complète de la tribune en ligne : https://all4trees.org/campagnes/zero-empreinte-foret/tribune/



Daisy compte sur vous aujourd'hui

Daisy TARRIER a besoin de votre aide pour sa pétition “Pour que le gouvernement français s'engage réellement contre la déforestation”. Rejoignez Daisy et 147 738 signataires.